A LA UNEANNONCESBéninCOMMUNIQUEElectionsPOLITIQUESOCIETE

Pour la succession de Patrice Talon en 2026: Olivier Boko sollicité (Beaucoup de Béninois pensent qu’il est le meilleur choix pour succéder à Patrice Talon)

Olivier Boko est un ami personnel de l’actuel chef de l’Etat du Bénin, Patrice Talon. Dans les arcanes de l’Etat, il n’a pas une fonction officielle mais il est et reste l’incontournable bras droit de l’actuel locataire du palais de la Marina .Depuis environ vingt (20) ans, Olivier Boko, personnage ultra discret, a toujours été aux côtés de Patrice Talon avec qui, il partage le même sens du détail et de la stratégie, le même souci de la discrétion et le même goût pour les costumes sur mesure. Les deux (02) hommes ont bâti une relation enviable. Ils se connaissent parfaitement. Et aujourd’hui, bien qu’Olivier Boko n’ait aucune fonction officielle au palais comme au gouvernement, il est au centre du système Talon. Beaucoup de Béninois ne savaient rien ou presque, à part ces derniers temps où les médias et les réseaux sociaux parlent beaucoup plus de lui au sujet des prochaines élections présidentielles de 2026.
Olivier Boko est né le 02 octobre 1964 dans la Commune de Ouidah, de Grégoire Boko et de Virginie Agboton. Il poursuit sa scolarité à Cotonou et déjà en terminale, il commence par se frotter au monde des affaires. Il se lance d’abord dans le commerce de pneumatiques, puis dans celui de fournitures de bureau et de machines de manutention pendant une dizaine d’années. En parallèle, il décroche une maîtrise de droit à l’Université d’Abomey Calavi.
Il fréquente au milieu des années 1990, la Jeune Chambre internationale (JCI) du Bénin. Il devient membre du Directoir de cette organisation, où l’on croise plusieurs potentielles personnalités. En 1997, il crée la Société intercontinentale de commercialisation et de négoce (Sicone), qui fournit en pneumatiques et pièces de rechange la société de cimenterie d’Onigbolo. La société fait ensuite son entrée dans la distribution des intrants pour la filière coton. La société diversifie ses activités et prend des marchés publics. En 2001, les statuts de Sicone sont modifiés pour devenir la société anonyme Denrées et fournitures alimentaires (DFA), Groupe florissant qui rassemble diverses activités.
Quand Patrice Talon se brouille avec le Président Boni Yayi en 2012, Olivier Boko prend fait et cause pour son ami et l’accompagne en exil. Il est visé par les mêmes accusations d’association de malfaiteurs et de tentative d’assassinat. A Paris, capitale de la République française, il devient le compagnon fidèle, disponible à tout moment pour Patrice Talon. Le Président Boni Yayi aurait même tenté de le convaincre de trahir son ami et de rentrer à Cotonou, mais rien n’y fit. Olivier Boko est présent presque chaque matin au domicile parisien de celui qui est devenu en 2016, Président de la République ; il est, avec Claudine Talon, la femme de ce dernier, son premier soutien moral. Il est aussi le principal logisticien et le stratège de la revanche que les deux (02) hommes construisent. « Quand on venait à Paris, c’est avec lui qu’on organisait tout », confirme un très proche de Patrice Talon.
En 2013, quand celui-ci réunit plusieurs personnalités politiques béninoises à l’hôtel Sofitel-Arc de Triomphe, le jour de Noël, Olivier Boko est au centre de l’organisation. Après le message de pardon du Président Yayi Boni, il est le premier à rentrer à Cotonou, en août 2015, pour préparer le terrain. « Il a aussi été l’un des principaux partisans de la candidature de Patrice Talon à la présidentielle de mars 2016. Même quand ce dernier hésitait », poursuit notre source. Et lorsque la bataille électorale commence, l’un de ses bureaux d’Akpakpa, à Cotonou, fait office de siège de campagne.
En 2016, une fois Patrice Talon Président de la République, muni d’un passeport diplomatique, il l’accompagne parfois dans ses visites à l’étranger. Officiellement, il n’a pas de bureau au palais, mais assiste à des réunions économiques ou politiques importantes. Il est au centre de nombreuses décisions prises au plus haut niveau de l’État. « Il partage avec le Président Patrice Talon, une connaissance parfaite de la classe politique. Ils sont très complémentaires. Olivier Boko est pragmatique, il sait quand le moment est venu de négocier », explique un collaborateur du chef de l’Etat. Un homme politique d’envergure qui connaît bien le Président Patrice Talon conclut : « Olivier Boko a toujours servi les intérêts de Patrice Talon. C’est encore le cas aujourd’hui. »
Cette proximité et cette fidélité font qu’aujourd’hui, plusieurs Béninois voient Olivier Boko comme le successeur idéal de Patrice Talon. C’est ce qui explique la suscitation de sa candidature à la présidentielle 2026 au Bénin. Réputé être l’ombre du Président de la République, Olivier Boko est appelé par beaucoup de Béninois qui, à travers des mouvements politiques et actions sur les réseaux sociaux, à se lancer dans la course au palais de la Marina lors de la présidentielle 2026.
Tenant compte des différentes suscitations de candidatures de Olivier Boko, le Ministre Oswald Homeky réagit et confie : « Olivier Boko est le mieux préparé de nous tous. S’il se présente, toutes les autres ambitions devront s’éclipser ». L’actuel Ministre des sports pense qu’une éventuelle candidature du bras droit de l’actuel Président de la République du Bénin va rassembler au-delà même de la mouvance présidentielle. « En toute sincérité, il est celui dont la candiature rassemblera aisément toutes les tendances au sein de la mouvance et même en dehors », confirme le Ministre Osvald Homeky.
Comme le Ministre des sports, beaucoup de béninois pensent que Olivier Boko, sera le meilleur successeur de Patrice Talon pour continuer l’œuvre entamée depuis 2016

Mick de BADAR

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Liés

Reddition de comptes dans la commune d’Abomey-Calavi : AHOUANDJINOU dresse le bilan

Les membres du conseil communal d’Abomey-calavi ont tenu la première séance de...

Après sa sortie de la CEDEAO : Le Burkina menace de quitter l’UA et L’ONU

Le Burkina Faso a annoncé sa volonté de quitter l’Union Africaine (UA)...

Le gouvernement en collaboration avec le FMI et la Banque mondiale : Une table ronde organisée

Le mardi 16 juillet 2024 sera organisée à Cotonou table ronde sur...