A LA UNEECONOMIE

POUR EXPLIQUER LES VRAIES RAISONS DE LA CHERTÉ DE LA VIE ET LES MESURES D’ATTÉNUATION PRISES: LE GOUVERNEMENT EN TOURNÉE

Fidèle à son engagement d’informer, de rendre compte aux populations sur les actions entreprises pour faciliter leur vie et leur bien être socio-économique, le Gouvernement du Président de la République, Monsieur Patrice Talon a entamé ce jeudi 12 mai 2022, une tournée dans les 77 communes que compte le Bénin.
Pendant une semaine donc, les délégations ministérielles sensibiliseront les populations sur la cherté de la vie et les mesures d’atténuation prises par le Gouvernement dans ce contexte mondial qui n’épargne pas le Bénin.

ÉTAPE MONO COUFFO
Après Lokossa dans le Mono, la délégation gouvernementale s’est dirigée dans le Couffo précisément dans la commune d’Aplahoué pour le même exercice.
Cette tournée tourne autour de la Cherté de la vie et les mesures prises par le Gouvernement Talon.
La question préoccupante de la cherté de la vie au Bénin et dans le monde met les gouvernants soucieux de la situation en pleine réflexion, en dépit de la panoplie de mesures prises pour faire face à cette crise mais aussi pour prévenir le pire.
Le Gouvernement a commencé ce jeudi 12 Mai, la tournée dans les communes du Bénin afin de mettre tous les citoyens au même niveau d’information. Les vraies raisons de la cherté de la vie au Bénin et dans le monde, les mesures prises par le gouvernement et surtout recueillir les préoccupations des populations et leurs diverses contributions pour l’amélioration des mesures d’atténuation.
Tout comme à Lokossa dans le département du Mono, c’est la commune d’Aplahoué dans le Couffo, qui accueille la délégation pour cette séance de reddition de compte. Les Ministres Séverin Maxime Quenum, Oswald Homeky et José Didier Tonato accompagnés du président Mathurin Nago, des députés Dakpè Sossou, Rosine Dagniho, David Gbahoungba, Gérard Gbenonchi, Joseph Amavi Anani, Ernest Medewanou, Jérémie Adomahou, Richard Allossohoun, Léon Aden Houessou, les Préfets des départements du Mono et du Couffo et plusieurs autorités politico-administratives, des cadres des cadres des Ministères des différentes localités sont actuellement face aux populations au centre universitaire d’Aplahoué.
Comme à Lokossa les préoccupations des populations sont pertinentes et les Ministres trouvent à ressortir les mots qui sont à la base de cette crise planétaire tout en ressortant l’effort du Gouvernement pour atténuer cette crise pour le bonheur de son peuple. C’est le Ministre des Sports Oswald Homeky qui se met en premier à l’exercice en sa qualité de chef de délégation du Couffo. Si dans le Mono, le Ministre de la Justice Séverin Maxime Quenum à sa prise de parole s’est exprimé en langue Fon pour permettre à la population de mieux saisir les mesures prises par le Gouvernement afin de rendre plus vivable cette crise mondiale dont malheureusement fait face la population. Ici, dans le Couffo, c’est la langue Adja qu’a préféré le Ministre des sports Oswald Homeky pour répondre aux préoccupations des populations.
Un par un les Ministres ont pris et considérés les difficultés exposées par les populations à cause de la cherté de la vie. Grâce aux éléments d’éclaircissement et les preuves des mesures d’atténuation prises par le Gouvernement ont calmé la colère de certains qui ne pensent pas comprendre cette crise devenue planétaire.
Après l’étape d’Aplahoué, cap sera lancé sur la commune de Djakotomey toujours dans le département du Couffo.

ETAPE DU BORGOU
A cette étape, Madame Aurélie ADAM SOULE ZOUMAROU, Ministre du Numérique et de la Digitalisation et son collègue de l’Eau et des Mines, Monsieur Seidou ADAMBI, chef de file de la délégation ministérielle seront dans huit (8) communes du département du Borgou.
Dans une démarche de transparence et afin de sensibiliser le plus grand nombre de populations locales , les échanges qui se tiendront essentiellement dans les langues locales, seront transmis en direct sur les radios régionales. Les populations adresseront également des questions aux membres du gouvernement dans l’optique de renforcer leur compréhension sur les explications apportées.

ÉTAPE DU PLATEAU
Les Ministres KARIMOU et ABIMBOLA assurent le « job » à Ketou.
En effet, C’est dans une salle pleine à craquer de l’Arrondissement de Kétou que les membres de la délégation gouvernementale ont été accueillis ce jeudi à Kétou, une étape étape de la tournée gouvernementale d’information et de sensibilisation des populations sur les mesures prises par l’Exécutif pour faire face à la crise économique mondiale.
La délégation conduite par les Ministres Salimane KARIMOU et Babalola Jean Michel ABIMBOLA est composée entre autres du Président de l’Assemblée nationale, du Préfet du Plateau, du Directeur de cabinet du Ministre en charge de l’agriculture et des cadres à divers niveaux du département.
C’est une tournée purement technique, a précisé le Ministre Salimane KARIMOU, qui permettra d’expliquer aux populations massivement mobilisées le volet social du PAG et les mesures prises pour l’atténuation des effets de cette crise économique que traverse le monde entier.

ÉTAPE DE L’ATLANTIQUE
La commune d’Abomey-Calavi a été la première étape de la tournée de sensibilisation sur la cherté de la vie et les mesures d’atténuation prises par le Gouvernement dans le département de l’Atlantique. Le Ministre d’État, Secrétaire général de la Présidence, Pascal Irénée KOUPAKI, le Secrétaire général Adjoint du Gouvernement, Porte-parole du Gouvernement, Wilfried Léandre HOUNGBEDJI et la Ministre des affaires sociales et de la microfinance, Véronique TOGNIFODÉ, étaient face aux populations de la commune d’Abomey-Calavi. C’est ce jeudi 12 mai 2022 dans l’enceinte de l’hôtel de ville de la commune en présence du Maire Angelo Évariste AHOUANDJINOU et du Préfet de l’Atlantique Jean-Claude CODJIA.
La salle du peuple de la commune de la mairie d’Abomey-Calavi a retrouvé tous ses attributs. Le peuple était là. Producteurs, femmes des marchés, artisans, zémidjans, élus locaux et communaux, jeunes, têtes couronnées, autorités traditionnelles et religieuses, et autres catégories socioprofessionnelles ont répondu présents à l’appel.

LNB

ÉTAPE DE L’ATACORA
La commune de Boukoumké dans le département de l’Atacora est la première étape de la séance de sensibilisation sur la cherté de la vie et les mesures d’atténuation prises par le Gouvernement. Cette activité entamée ce jeudi 12 mai 2022 s’est déroulée à la Maison des Jeunes de Boukoumbé en présence du Chef de la délégation, le Ministre Kouaro Yves CHABI, du Ministre Modeste Tihounté KEREKOU, du SGG Édouard OUIN-OURO, du Préfet de l’Atacora, Mme Déré Lydie CHABI NAH et du Maire de Boukoumbé, M. Aldo Calixte N’DAH KOUAGOU.
Suite aux propos liminaires de la délégation, des questions ont été posées par les participants pour mieux ôter le doute sur certains points. Là-dessus, des clarifications ont été apportées aussi bien par les membres du Gouvernement que par les cadres qui les accompagnent. Des différents exposés, il est aisé à l’assistance de comprendre que le Gouvernement s’emploie à préserver le pouvoir d’achat de la population et qu’il est actif pour limiter les effets de la crise mondiale actuelle dans notre pays. Après l’étape de Boukoumbé, la délégation se rendra dans l’après-midi à Natitingou.

ÉTAPE DE LA DONGA
Il sonnait exactement 10 heures quand le Ministre d’État Abdoulaye BIO TCHANE, chef de file de la délégation gouvernementale dans la Donga et le Ministre Shadiya ASSOUMAN font leur entrée ce jeudi 12 Mai 2022 dans la grande salle de l’École Normale d’Instituteurs de Djougou, première étape de la tournée de sensibilisation sur les causes de la cherté de la vie et les mesures d’atténuation prises par le Gouvernement depuis plusieurs mois pour soutenir les populations. Ils étaient accompagnés du Préfet du département de la Donga Eliassou AÏNIN BIAO.
C’était en présence des Honorables députés Nouhoum BIDA, Wallis ZOUMAROU, SOUWI, les élus communaux et locaux et les différentes couches socio-professionnelles de la commune à savoir les producteurs, femmes des marchés, zemidjans, artisans, leaders religieux, sa majesté le roi de Djougou, les têtes couronnées et cadres à divers niveaux de la commune… Elles ont répondu fortement à l’appel pour, d’une part écouter mais aussi pour échanger avec la délégation.
Après les mots de reconnaissance du premier Adjoint au Maire de Djougou Monsieur Djibril AMADOU, le Ministre d’État Abdoulaye BIO TCHANE et le Ministre Shadiya ASSOUMAN affirment que cette cherté de vie qui frappe le monde entier et qui n’épargne pas le Bénin est dûe aux effets néfastes de la Covid-19 et surtout de la guerre Russo-Ukrainienne qui a entraîné l’explosion des prix des produits sur les marchés mondiaux.
Ils mettent ensuite un accent particulier sur la batterie de mesures de soutien aux populations qui ont été prises par le Gouvernement.
De leurs explications, il ressort sur la question des intrants agricoles, que si le sac d’engrais est cédé à 14.000fcfa aujourd’hui au lieu de 26.000 voir 30.000 FCFA comme dans d’autres pays, c’est parce que le Gouvernement a fait des efforts collossaux en anticipant et en injectant plus de 51 Milliards FCFA pour l’achat et la subvention. N’eût été l’application d’un taux forfaitaire libératoire de TVA sur le riz importé ainsi que l’exonération de la TVA sur les huiles végétales importées ou produites localement, l’exonération de la TVA sur la farine de blé importée ou produite localement ; la mise en œuvre d’un abattement de 50% sur le prix des frets maritimes et de 2/3 pour les frets aériens pour le calcul des droits de douanes à liquider, le prix des produits de grande consommation aurait explosé chez nous. Le SMIG qui passe de 40.000f à 52.000f malgré la crise sont autant de mesures sociales.
Si le litre de gasoil avoisine 668fcfa aujourd’hui au lieu 1100f, c’est parce que le Gouvernement continue d’injecter plusieurs milliards de FCFA comme subventions chaque mois. Les actions prévues dans le PAG 2 au profit de la commune de Natitingou ont été exposées aux populations . Environ 58 projets sont prévus pour cette commune. Les Ministres rassurent que d’ici fin 2023, tout Djougou et ses environs auront de l’eau potable. Les cantines scolaires vont se poursuivre. Le marché de Djougou sera inauguré d’ici peu. L’asphaltage se poursuit mais également des infrastructures routières… Plusieurs autres mesures ont été présentées à la grande satisfaction des populations dont les préoccupations ont eu des réponses adéquates avec des éléments clairs et précis.
Et pour finir, la délégation ministérielle a invité les populations à la veille citoyenne afin que les intrants agricoles et les produits vivriers ne sortent pas de façon frauduleuse. Ce qui pourrait avoir si c’était le cas, de graves conséquences sur la vie des citoyens.
Dans l’après-midi, le Ministre d’État Abdoulaye BIO TCHANE et le Ministre Shadiya ASSOUMAN sont allés appuyer la délégation gouvernementale à Natitingou dans le département de l’Atacora pour le même exercice en présence du Maire Tate OUINDEYAMA et du Préfet Déré Lydie CHABI NAH. Cette délégation était composée du Ministre Kouaro Yves CHABI, chef de file, du Ministre Modeste KEREKOU, du SGG Édouard OUIN-OURO et autres cadres …
La tournée gouvernementale se poursuit ce vendredi 13 Mai 2022 dans d’autres communes des autres départements.

ÉTAPE DE L’OUEMÉ
La campagne nationale gouvernementale d’information et de sensibilisation des populations sur la conjoncture économique a démarré sur toute l’étendue du territoire national ce jeudi 12 mai 2022. Dans l’Ouemé, le ministre du travail et de la fonction publique MATHYS Adidjatou, cheffe de file de délégation, a avec sa suite sillonné les communes de Bonou et d’Adjohoun pour le compte de la première journée.

Compilé par Mick de BADAR

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité