A LA UNEPOLITIQUESOCIETE

QU’EST-CE QU’IL DEVIENT ? : Mathias GBEDAN, ancien maire de la commune de Sèmè-Podji

Ancien maire de la commune de Sèmè-Podji, Mathias GBEDAN autrefois membre du Parti PRD de Me Adrien HOUNGBEDJI a subi les effets de la transhumance politique pour se retrouver aux côtés du parti FCBE de l’ancien Chef d’Etat Yayi Boni.

Dans l’une de ces déclarations à l’époque, il dit : « Si vous êtes ensemble et que les contradictions surgissent à tel point qu’elles doivent devenir de l’antagonisme, il vaut mieux se séparer et que chacun emprunte le chemin que le destin lui trace ».

Voilà, selon ses propos, la logique qui avait guidé Mathias GBEDAN, ancien maire de Sèmè-Podji, à tourner le dos à ses amis du Parti du renouveau démocratique. Après plus de 15 ans de cohabitation et de militantisme au sein du PRD, il a estimé que l’esprit de cohésion qui a habité le parti jusqu’à cette date a déserté le forum. Et pour ne pas vivre une situation belliqueuse, selon ses dires, il a choisi vivre une nouvelle expérience politique avec les Forces cauris pour un Bénin émergent. Pour l’homme, le Bénin est à l’ère du changement et des grands défis dont le seul crédo est le développement. Il ne saurait rester en marge de cet idéal, a-t-il déclaré à l’époque avant d’ajouter : « je me sens heureux au sein des FCBE comme celui qui a fait une transmutation du purgatoire au paradis ».

Quelques temps plus tard, il avait été signalé dans une affaire dans laquelle le plaignant, Moussa Toukourou, accuse le Maire Mathias GBEDAN et le Chef d’Arrondissement d’Epkê, Aristide Hounkpatin d’abus de l’autorité pour avoir donné l’ordre de démolir une clôture dont il se réclame propriétaire et de coups et blessures sur la personne de sa femme.

Il avait été convoqué une première fois par le juge du 3eme cabinet du Tribunal de première instance de Porto-Novo. Mais il n’avait pas répondu à la convocation. Il y a eu ensuite une seconde convocation et il n’y aurait toujours pas donné suite. Ce qui a obligé le juge à décerner un mandat d’arrêt contre lui. Lequel mandat avait été exécuté. Il a été pris et mis sous mandat de dépôt.

L’ancien député Mathias GBEDAN affectueusement appelé « maire toujours dans la joie», avait été arrêté et placé sous mandat de dépôt à la prison civile de Porto-Novo le 30 juillet 2015 et mis en liberté, quelques mois après, le lundi 11 avril 2016.

ISOCEL TELECOM

Après sa libération sous condition, Mathias GBEDAN n’en avait pas fini avec la justice. En novembre 2016, il était devant le procureur, cette fois-ci dans l’affaire véhicules d’occasion. Sur lui pèse un soupçon, celui de faire partie des bénéficiaires de virements effectués par la Société d’exploitation du guichet unique (SEGUB) sans aucune contrepartie de prestation.

Avec cette série de difficultés judiciaires, c’est à croire que le sort s’est acharné sur l’ancien dignitaire du PRD. Lui qui venant d’être libéré de prison après être condamné dans une affaire de vente de domaine public, alors qu’il était encore maire de la commune de Sèmè-Podji, se retrouve encore devant la justice pour parfaire son image.

Il a retrouvé finalement sa liberté. Lors des dernières élections législatives, l’Union fait la Nation avait raflé 4 sièges sur un total de 5, une déclaration qui montre que l’homme de la « joie » n’a pas réussi à mieux se faire vendre ou à mieux vendre les FCBE dont il était encore membre.

Redoutable homme politique et disposant d’une base avéré dans la commune de Sèmè-Podji, nul doute que l’éclipsement subite de Mathias GBEDAN est une perte pour la commune de Sèmè-Podji et ses populations.

Qu’est-ce qui pourrait expliquer la léthargie politique dans laquelle se retrouve l’ancien maire, Mathias GBEDAN ?

A-t-il encore d’autres dossiers cachés qui pourraient être dévoilés, surtout avec la rigueur dont fait preuve le nouveau régime ?

Qu’est-ce qu’il est devenu depuis tout ce temps ?

Nombreuses sont ces questions que se posent la population béninoise.

Sa joie a-t-elle pris fin ?

Vivement que l’ancien député à l’Assemblée Nationale sorte de son gong et mette son expérience au service de sa commune et du pays.

A. Abou

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock Détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité