A LA UNEPOLITIQUESOCIETE

L’HOMME DE LA SEMAINE : Dona Jean-Claude HOUSSOU, le Champion du gouvernement

Elaborer et assurer la mise en œuvre de la politique du gouvernement dans le domaine de l’énergie conformément aux lois et règlements en vigueur en République du Bénin, telle est la mission dont Dona Jean-Claude HOUSSOU, actuel Ministre de l’Énergie du Bénin, a été investi sous le régime de la rupture. Un passionné d’écriture, de poèmes et de musique. Il est marié et père de 4 enfants dont 2 garçons et 2 filles.

Diplômé de Sup Galilée (France), il est à la base un ingénieur de formation. Après trois ans d’enseignement de mathématiques au lycée Saint François de Sales à Evreux, il intègre en 1991 le Centre de formation de EDF (Électricité de France), premier producteur et fournisseur d’électricité en France. C’est le début d’un parcours professionnel riche et varié. En 1996, jeune ingénieur, il devenait Attaché au Chef Service de Production à la Centrale Nucléaire de production d’électricité de Tricastin. A ce titre, il a été le responsable de la structure dénommée Formation de la production et du développement des compétences des pilotes des réacteurs nucléaires.

Il était aussi en charge du maintien et développement des compétences des agents de la production dans le domaine des phénomènes physiques et de gestion des accidents dur Stimulateur post accidentel compact (SI-PACT), Pilote de la démarche sur l’analyse de risques de la Centrale et astreinte continuité managériale du service conduite. Il a gravit rapidement les échelons et devient trois ans plus tard, Chef du service délégué à la production de la centrale nucléaire de production d’électricité de Belleville sur Lire avec une équipe de près de 200 personnes sous sa tutelle.

Ayant démontré ses talents de management, il est promu au poste de Chef service maintenance automatismes électricité. En 2010, il prend la tête de la Direction de la production d’électricité à l’EDF Martinique. Ici encore, il a étalé toutes ses compétences techniques et managériales. Il a géré le parc de production de toute la région de près de 400 MW dont 12 moteurs diesel et 4 turbines à combustion répartis sur 2 centrales de production, avec une pointe à 270 MW. Il a supervisé les réflexions régionales des directeurs de production de la plaque Antilles-Guyane sur la maintenance régionale des turbines à combustion.

En 2012, ses responsabilités prennent une dimension internationale au sein de l’EDF. Il devient le Chef de la mission « Accès à l’énergie dans les pays en voie de développement ». Président du conseil d’administration de la filiale EDF du Sénégal et administrateur de la filiale EDF au Botswana, il a été  membre de plusieurs associations professionnelles. À cet effet, il a animé plusieurs conférences et ateliers en France et en Afrique. Il a à son actif, de nombreuses publications.

Pour le Ministre Dona Jean-Claude Houssou « l’énergie est au cœur du Bénin qui est devenu une terre d’opportunité grâce au président Patrice Talon ». Les populations qui autrefois faisaient face aux désagréments liés au délestage vivent à l’heure du « Nouveau départ » une situation nettement satisfaisante. « Nos concitoyens ont souffert pendant des décennies. En avril 2016, il y avait plus de dix coupures par jour. Le gouvernement du président Patrice Talon a décidé de finir avec tout ça. Nous avions entrepris beaucoup d’actions dans ce sens et les résultats aujourd’hui sont concrets », a déclaré le ministre de l’énergie.

Déjà en 2016 pour permettre aux populations de passer la période des fêtes de fin d’année dans la lumière des requêtes ont été menées. « Nous avions demandé une évolution du code juridique au niveau de la CEB pour obtenir l’autorisation pour les distributeurs des 2 pays. Dans nos démarches, nous avions réussi dès le 1er février 2017 à importer 60 Mw en complément à ce qui existait », a renseigné le ministre tout en ajoutant que la réhabilitation des groupes a été lancée et le gouvernement a procédé à la mobilisation pour l’allocation d’urgence, l’équivalent de 150 Mw.

Pour obtenir de meilleurs résultats, nombreuses sont les actions qui ont été menées par le gouvernement béninois en moins de 3 ans. Selon Dona Jean-Claude Houssou, le système électrique a plusieurs volets à savoir : la production, le transport et la distribution. Au niveau de la production, explique-t-il les Centrales qui fournissent 30 Mw ont été réhabilitées. « Les Centrales en location fonctionnent lorsqu’il arrive que l’importation ne soit pas au rendez-vous. Beaucoup d’autres actions sont en cours », a ajouté le ministre.

ISOCEL TELECOM

Au niveau du transport, poursuit Houssou, il a été lancé le travail de renouvellement du réseau du système électrique qui est pour la plupart vétuste. « Nous renforçons certains et nous construisons d’autres. Aujourd’hui il y a des avancées dans la distribution. Mais certains actes de vandalisme occasionnés sur des lignes empêchent certains citoyens de jouir de l’énergie. Nous travaillons à décourager ces individus », a annoncé le ministre de l’énergie.

« En moins de 3 ans, des actions concrètes ont été posées. En 2015, nous avions plus de 75 heures de temps de coupure en moyenne. Aujourd’hui nous sommes autour de 17 heures. Le temps de traitement des pannes qui était de 10,6 heures est aujourd’hui autour de 02 heures », a-t-il affirmé.

Renforcement des capacités énergétiques

Dans ses explications, le Ministre de l’énergie n’a pas manqué de parler du projet de construction de la Centrale Thermique 120 Mw de Maria Gleta. Le contrat étant signé le 27 septembre 2017, le site a été remis au constructeur après l’indemnisation des habitants 4 mois à l’avance. « Les travaux ont été lancés en février 2018 et aujourd’hui, l’exécution physique de ce projet phare du PAG est à plus de 90%. Des voyants s’allument déjà dans la salle des machines. Dans un mois, le 1er moteur sera mis en marche. Nous serons en avance sur le délai contractuel qui est de 18 mois », a informé le Ministre Houssou tout en rappelant que la main d’œuvre locale est à près de 90%.

Toujours dans le but d’autonomiser le système énergétique au Bénin, le ministre apprend que le gouvernement a décidé d’avoir un mix énergétique responsable. Ceci en prenant en compte l’ensemble des sources potentielles d’énergies et particulièrement celles renouvelables. A en croire l’invité, dans les 2 prochaines années, 25% de l’énergie produite au Bénin sera solaire pour près de 100 Mw sur les 400Mw prévus à l’origine 2021. D’après lui, la construction d’une centrale de 25 Mw va démarrer au second semestre de cette année à Iloulofin. « Nous sommes en clôture financière pour la construction d’une seconde centrale de 120 Mw par le secteur privé. Au total, 400 Mw ont été prévus à l’origine 2021 », a signalé le Ministre de l’énergie.

Par ailleurs, le gouvernement met également en œuvre des reformes pour booster l’électrification rurale. En septembre dernier, révèle le Ministre Houssou, il a été adopté le cadre réglementaire qui permet de sécuriser le secteur et le rendre attractif afin que les investisseurs privés investissent abondamment.

« De 2016 à 2018, le taux d’accès des ménages dans les milieux ruraux à l’électricité a augmenté de 17%. Le coût de l’électricité au Bénin est dans la moyenne régionale », a-t-il confié.

Dona Jean-Claude HOUSSOU a fait l’inauguration de la Centrale Électrique 127 MW de Maria-Gléta 2. Ainsi, le Bénin est en passe de fermer complètement des actions courtes termes dans le secteur de l’énergie, à travers la démobilisation prochaine de l’ensemble des moyens de location mobilisés en début de mandat du Président Patrice TALON pour que les citoyens béninois puissent avoir de la lumière. Il est à retenir que la présentation de Maria-Gléta 2, est composé de 07 moteurs MAN 18V60DF d’une puissance unitaire de 18,5 MW, d’un poste d’évacuation 161KV extensible à 400 MW de capacité, d’un poste d’interconnexion 161 KV de 400 MW de capacité, d’un système de connexion au réseau de Gas et d’une route d’accès de 3 Km.

Grâce aux efforts fournis par le gouvernement Talon, le secteur énergétique est sécurisé et le Bénin est en marche vers son autonomisation.

Au total, l’homme qu’il faut à la place qu’il faut, Dona Jean-claude HOSSOU est exactement à la place qu’il faut dans le gouvernement de Patrice Talon.

Son expérience, ses compétences et surtout sa loyauté à la vision du Chef de l’Etat a permis de conduire une politique énergétique qui donne déjà des résultats convaincants que les populations saluent et sont convaincus désormais que le meilleur reste à venir dans ce secteur.

Bye-bye le délestage et bienvenue à l’énergie à plein temps et à plein régime.

Abou A.

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock Détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité