A LA UNEAFRIQUE

Paul Kagamé : « l’Afrique n’a pas besoin d’être un dépotoir pour les voitures d’occasion »

« L’Afrique n’a pas besoin d’être un dépotoir pour les voitures d’occasion, ou n’importe quoi d’occasion », a déclaré le président rwandais Paul Kagamé ce mercredi 27 juin 2018 à Kigali lors du lancement de la toute première usine d’assemblage de voitures au Rwanda.

Volkswagen Mobility Solutions est la première initiative de l’industrie automobile au Rwanda. Lors de la cérémonie solennelle de lancement de ses activités, le chef de l’Etat rwandais a déclaré que certaines personnes avaient du mal à croire que les voitures allemandes pourraient être construites au Rwanda. « Pourtant, aujourd’hui, les premiers véhicules sortent de la chaîne de montage », a-t-il déclaré.

« Cette facilité représente sans aucun doute un nouveau chapitre dans le processus de transformation économique du Rwanda. Il y a aussi des implications positives pour l’Afrique plus généralement. Non seulement les marques mondiales peuvent assembler des produits de haute qualité en Afrique, mais elles peuvent également trouver des clients ici », a-t-il ajouté.

CANAL PLUS

Pour le président rwandais, l’Afrique se positionne comme un nouveau hub pour fabriquer, à bas coût, des biens destinés à l’exportation. Selon lui, les consommateurs africains sont parmi les plus gros contributeurs à la croissance de la demande mondiale dans les années à venir. Il a donc invité les africains à changer leur mentalité et à penser autrement l’Afrique.

« L’Afrique n’a pas besoin d’être un dépotoir pour les voitures d’occasion, ou n’importe quoi d’occasion. Si vous payez un prix élevé pour une seconde main, pourquoi ne pas payer pour quelque chose de nouveau ? Africains, Rwandais, nous méritons mieux et c’est une façon de montrer que nous pouvons nous le permettre »

Paul Kagamé.

Il est à noter que Volkswagen Mobility Solutions bénéficie de l’investissement de Volkswagen au Kenya. Une collaboration régionale que le président rwandais entend consolider par la construire d’une base de fabrication régionale en Afrique de l’Est.

« A moyen terme, la seule façon pour nous, en Afrique de l’Est, de faire passer la chaîne de valeur industrielle de l’assemblage à la fabrication, c’est de construire une base industrielle intégrée. Quand nous passons d’une logique de compétition à une logique de coopération, nous y gagnons tous. Le succès dépend du partenariat et de l’exploitation de nos forces », a indiqué Paul Kagamé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock Détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité