A LA UNEPOLITIQUESOCIETE

Lutte contre la pauvreté au Bénin : Talon pour un Registre Social Universel

Les 56 communes restantes qui n’avaient pas encore été prises en compte par l’opération d’identification des ménages pauvres extrêmes et non extrêmes, dans le cadre de la mise en œuvre du projet d’Assurance pour le Renforcement du Capital Humain (ARCH) recevront très bientôt les enquêteurs.

Des agents enquêteurs recrutés et formés sont déployés dans toutes les communes concernées pour démarrer l’opération d’identification statistique et d’enrôlement complémentaire des bénéficiaires du projet ARCH au RAVIP.

A l’issu de cette opération qui durera plusieurs semaines, il sera établi une liste nominative (Registre Social Universel) des pauvres et des extrêmes pauvres devant bénéficier des services du projet ARCH, un puissant instrument du Gouvernement du Président Patrice TALON pour lutter contre la pauvreté et soutenir les personnes n’ayant pas les capacités de se prendre en charge en cas de besoin.

LNB

Lors de la cérémonie de lancement officiel de cette enquête PMT couplée avec le RAVIP, le vendredi 13 Novembre 2020 à l’hôtel Atlantique Beach de Cotonou, Madame Véronique TOGNIFODE, Ministre des Affaires Sociales et de la Microfinance a indiqué que les agents enquêteurs ont la une lourde responsabilité dans la réussite de cette opération d’envergure nationale qui couvre trois cent trente-neuf mille cent un (339 101) ménages pauvres sur une période de deux mois et demi dans les 56 communes pour recueillir des informations socio-économiques nécessaires pour confirmer ou non leur statut de pauvre en vue de bénéficier de l’assistance gratuite de l’Etat pour l’accès aux services du projet ARCH.

A cet effet, elle les a invités à ne laisser aucun ménage sous quelque prétexte que ce soit. : « Chaque ménage non enquêté, c’est entre 5 à 7 personnes en moyenne que vous abandonnez dans la pauvreté pour plusieurs années », dira-t-elle pour rappeler que « le Gouvernement du Président Patrice Talon, en initiant le projet ARCH, c’est surtout pour protéger et soutenir tous les Béninois démunis qui ont besoin de la protection et du soutien de l’Etat ». Cette opération conduite par l’Agence nationale de protection sociale (ANPS) sera mise en œuvre par l’INSAE et l’ANIP.

(PF-DCOM/PR/MASM)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock Détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité