A LA UNEBaromètrePOLITIQUE

Bénin : BAROMETRE DE LA SEMAINE

En HAUSSE

Jacques PARADIS, DG de la SBEE

Sur appel d’offres lancé par le gouvernement béninois, la société adjudicataire Manitoba Hydro International Ltd a proposé Jacques Paradis comme directeur général de la société béninoise d’énergie électrique. La confirmation a été faite lors du conseil des ministres du 30 octobre 2019.

Il possède tous les attributs nécessaires pour exercer sa mission. Ce dernier promet de redorer le blason de la société en mettant en place toutes les stratégies nécessaires pour une bonne fourniture et une indépendance de l’énergie électrique. Sa mission principale est d’assurer durablement la bonne gestion de la société afin que celle-ci puisse offrir de meilleurs services aux consommateurs.

Alimatou BADAROU, DG CNCB

Soucieuse de l’état de l’économie béninoise, le gouvernement de Patrice Talon juge opportun d’élaborer des reformes dans tous les secteurs porteurs. Ainsi donc, il faire appel à une expérience en la matière. C’est dans ce cadre que l’ancienne employée de Banque, avec un background avéré à son actif, a été sollicité pour prendre les rênes de la structure du Conseil national des chargeurs du Bénin (CNCB).

Il s’agit de madame Alimatou BADAROU, titulaire d’un diplôme supérieur d’audit et de finances. Sa mission est de promouvoir une politique de protection des intérêts des importateurs et des exportateurs du Bénin, ses efforts devant s’inscrire dans le cadre de la réduction des coûts de transport maritime sur l’économie nationale.

Elle promet de se mettre à la tâche pour faire du Port de Cotonou, un levier de développement.

Jacques AYADJI, président du parti MOELE-BENIN

Le Mouvement des élites engagées pour l’émancipation du Bénin (MOELE-Bénin), avec à sa tête Jacques AYADJI un vrai combattant, a tenu son premier congrès extraordinaire à Abomey du 02 au 03 novembre 2019.

 Il apporte un soutien indéfectible au Président Talon qui selon lui prône « la vision de développement du Bénin qui se conçoit et se déroule sous l’impulsion du président de la République depuis le 16 décembre 2016 ». Il a laissé entendre que le « pays est en chantier du nord au sud, de l’est à l’ouest avec une lueur dans la qualité et la durabilité des travaux. L’eau potable est disponible partout notamment dans les Collines où, quelques années en arrière, elle était presque de l’or, le délestage qui était la règle hier».

INTERCON SECURITY

Il se réjouit aussi du fait que le Palais de la République n’est plus un temple de distribution de l’argent de la corruption électorale à des populations affamées.

En BAISSE

Bruno KANGNI, ex-DG CNCB

Autrefois directeur général du CNCB, Bruno KANGNI a été remercié par le gouvernement et apparemment de manière précoce.

Il serait question d’un rapport d’audit révélant des malversations financières qui ont secoué la structure. En son temps, le désormais ex-Directeur Bruno a dit ne pas être mêlé à ces malversations. Il aura certainement le temps de s’expliquer.

Nous y reviendrons.

Isidore GNONLONFOUN, Maire par intérim de Cotonou

Connu par sa bravoure et rigueur au travail, Isidore GNONLONFOUN déçoit plus d’un. Depuis quelques jours, on enregistre des plaintes des populations suite aux inondations qui ne cessent de causer des dommages dans plusieurs quartiers de Cotonou.

En tant que premier responsable, il est censé venir sur le terrain, écouter les cris de détresse et apporter son soutien à travers des actions conséquentes pour amoindrir les peines des populations. Tel n’est pas le cas.

On l’a vu au cimetière de Cotonou le 1er novembre après sa réfection, privilégie-t-il les morts aux vivants ? Sont-ils ces meilleurs électeurs ?

Victor TOPANOU, 1er rapporteur du dialogue politique

Professeur en sciences politiques, il maîtrise à mieux son domaine. Avec une bonne carrière politique, il semble ne pas assumer ses responsabilités lors du dialogue politique. Il laisse entendre dire qu’il n’est pas allé en tant qu’homme politique mais en tant qu’enseignant.

Quoi? Pourquoi ne pas assumer sa posture d’homme politique et qui a changé de position? Veux-t-il flouer ses collègues de l’opposition ? A quoi joue-t-il ? Dans le fond, on comprend aisément qu’il a revu sa copie et devient de plus en plus un partisan de la mouvance. Qu’est-ce que cela a de mal? Assumez monsieur le Ministre.

Abou A.

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock Détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité