POLITIQUESOCIETE

Audience à la Présidence de la République : Le nouveau bureau du CNP-Bénin reçus.

Eustache Kotigan, à la tête d’une délégation constituée des membres du nouveau bureau élus du CNP-Bénin (25 membres), a pris l’initiative, ce lundi 20 juin 2022, d’aller faire connaître ses nouveaux collaborateurs au chef de l’État, histoire de recevoir les onctions favorables du Chef pour une réussite cérémonie d’installation des membres du conseil d’administration prévue pour ce Mardi 21 juin 2022. C’est aussi une manière de recevoir les onctions du chef pour un bon déroulement du prochain quinquennat du nouveau bureau élu du CNP-Bénin.

En effet, au lendemain de la prise de fonction officielle du nouveau Président élu du CNP-Bénin, la réaction du président Patrice Talon à cette visite de présentation n’a été que de félicitations à l’endroit des élus en leur prodiguant des conseils pour une bonne marche du quinquennat nouvellement et officiellement démarré pour ces derniers. En retour, Eustache Kotigan, au nom de tous les autres membres du conseil, a fait la promesse au chef de l’État de mettre l’administration de son quinquennat à la faveur et à l’intérêt des entreprises en promouvant l’amélioration et la bonne marche des affaires au Bénin.

LNB

<< Nous avons remis au Président de la République un document dont le contenu se présente en neuf (09) points qui constituaient nos doléances. Nous avons repris langue avec lui, et je crois que, dans un dialogue permanent, nous aurons toujours à parler puis à ajuster au fur et à mesure tout ce que nous allons vivre en ramenant des investisseurs dans le pays >>, s’est engagé le président du CNP-Bénin, au sortir des échanges avec le chef de l’État. Se réjouissant des efforts du gouvernement dans ses actions multiples à améliorer les conditions de vie des entreprises au Bénin, l’homme promet faire davantage pour une symbiose des actions. << Les réformes ont été très bien pour nous ; et vous savez, le Président a eu de l’audace. Il a beaucoup travaillé au point où notre plateforme de démarrage qu’on avait au patronat, tout a été clôturé. Donc nous sommes aujourd’hui à une renaissance où il faut remettre évidemment d’autres points à l’ordre du jour qui permettront d’améliorer le fonctionnement de nos entreprises et surtout de contribuer à la richesse et à la création d’emplois dans le pays >>, a ajouté Eustache Kotigan.

Aristocrate Goussikindé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité