A LA UNEAFRIQUEANNONCESCOMMUNIQUEPOLITIQUESecuritéSOCIETE

Suspension à la participation du Niger aux activités de l’Union africaine: L’UA soutient la CEDEAO.

Le communiqué final de la réunion du Conseil Paix et sécurité (CPS) de l’Union africaine, tenue le lundi 14 août 2023 sur la situation au Niger, a été publié, le mardi 22 août 2023. Le conseil a décidé de suspendre la participation du Niger aux activités de l’Union africaine et de ses organes et institutions suspendue. Le Conseil a réitéré « sa condamnation sans équivoque du coup d’État militaire qui a eu lieu le 26 juillet 2023 au Niger et qui a abouti à l’éviction d’un président démocratiquement élu, S.E. Mohamed Bazoum, par une faction d’officiers militaires ». Et conformément aux instruments pertinents de l’UA, en particulier l’Acte constitutif de l’UA, le Protocole relatif à la création du Conseil de Paix et de Sécurité de l’Union africaine et la Charte africaine sur la démocratie, les élections et la gouvernance, CPS a décidé « de suspendre immédiatement la participation de la République du Niger de toutes les activités de l’UA et de ses organes et institutions jusqu’au rétablissement effectif de l’ordre constitutionnel dans le pays ». Dans un communiqué, il déclare qu’il « prend note » de la décision de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) de déployer une force en attente au Niger pour rétablir Bazoum dans ses fonctions. Le CPS demande une évaluation des implications économiques, sociales et sécuritaires de ce déploiement.
Le CPS « réaffirme sa pleine solidarité avec les efforts de la CEDEAO dans son engagement soutenu en faveur du rétablissement de l’ordre constitutionnel par des moyens diplomatiques » L’organe de décision permanent de l’UA pour la prévention, la gestion et le règlement des conflits « salue et soutient fortement les efforts inlassables déployés par la CEDEAO en vue du rétablissement pacifique de l’ordre constitutionnel dans la République du Niger ; et demande à la Commission de l’UA de nommer et de déployer un Haut Représentant pour encourager les efforts de médiation de la CEDEAO ».

Flora HOUNSOUNOU

 

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Liés

Déclarations intempestives contre le Bénin : Kemi Séba visé par une plainte à Cotonou.

Une plainte a été déposée au Tribunal de première instance de Cotonou...

Conseil des Ministres du mercredi 22 mai 2024 : L’intégralité du compte rendu

Le Conseil des Ministres s’est réuni mercredi, le 22 mai 2024, sous...

Coopération Gabon – France : Brice Oligui Nguema en France.

Le Président gabonais effectuera son premier voyage officiel en France du 28...

L’Espagne, l’Irlande et la Noverge reconnaissent à leur tour : L’Etat de la Palestine (146 pays sur les 193 de l’ONU reconnaissent l’Etat de Palestine)

Combien de pays reconnaissent désormais l’existence d’un Etat palestinien ? Avec l’annonce de...