Invité de la semainePOLITIQUE

Reconstitution du parti UDBN : un troisième bloc pour la mouvance ?

L’ancien Ministre Bernard Lani Davo a été l’invité à la causerie débat de l’émission CAFE MEDIAS PLUS.

L’objectif est d’éclairer l’opinion publique sur le rôle joué par le parti UDBN dans le système partisan ainsi rénové.

Pour lui, l’UDBN est un nouveau parti et non un bloc pour la mouvance présidentielle. Un parti qui a été créé à la suite d’un congrès les 20, 21 octobre 2018 dernier à Cotonou.

Pour l’invité, le temps passé à l’Assemblée Nationale lui a permis de déceler assez d’anomalies dans la mise en marche des projets de loi voté qui ne sont pas appliqués, distinction de blocs, de mouvance et d’opposition mais au finish, il n’y a rien de sérieux à retenir.

Ce dernier apporte ses explications pour mieux appréhender les contours.

Depuis la Conférence Nationale des Forces Vives de la Nation de 1990, le Bénin a opté pour le multipartisme, choix de groupes d’associations outillés pour animer la vie politique.

Avec l’avènement de la nouvelle charte politique, un grand pas a été fait mais nous notons toujours des incohérences dans l’animation de la vie politique, en ce sens que les dirigeants n’apportent pas les solutions nécessaires qu’il faut pour apaiser la population.

L’UDBN est un nouveau parti créé avec la présence d’anciens partis, personnalités politiques. L’article 2 de la Nouvelle Charte stipule que les partis politiques sont les groupes de citoyens partageant des idées, des opinions, des intérêts communs et qui s’associent dans une organisation ayant pour objectif de conquérir et d’exercer le pouvoir et de mettre ne œuvre un projet politique. Ils exercent leurs activités dans le cadre de la constitution de la République du Bénin et des lois subséquentes.

CANAL PLUS

Selon l’invité, la nouvelle charte n’a pas prévu que pour créer les partis, il faut une fusion, comme ce qu’on constate de nos jours. Il se pose la question de savoir si après les élections législatives, ces blocs où les fusions sont faites, n’ont pas la majorité de députés parlementaires, comment pensent-ils aider le Président de la République dans l’exercice de ces fonctions ?

L’UDBN ne se trouve pas dans cette logique. L’ancienne formule de ce parti était l’Union pour le Développement d’un Bénin Nouveau mais aujourd’hui ce parti devient l’Union Démocratique pour un Bénin Nouveau. La volonté de ce parti est de défendre les intérêts de la Nation dans le cadre du bien-être de la population.

Il apporte un éclaircissement sur le montant exigé par la loi qui s’élève à 249 millions pour les élections législatives. Son explication est la suivante : « nous sommes conscients que lorsqu’on va en campagne, le plafond de dépenses autorisé par la loi est toujours multiplié par 2 ou 3. La nouvelle loi nous permet de fournir un effort en ce sens que si un parti désire dépenser au moins 30 millions alors qu’il fasse l’effort de déposer au moins 3 millions, ce qui représente 10% de la somme exigée. Alors parlons plutôt de 10% et non de 249 millions qui un montant qui fait peur à beaucoup de gens, ce qui ne devrait pas être le cas », a-t-il expliqué.

Pour lui, les dirigeants qui entourent le Président ne lui apportent pas toutes les explications nécessaires afin d’appréhender l’enjeu de la constitution de ces blocs.

La suite des événements nous apportera plus d’éclaircissements.

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock Détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité