A LA UNEBéninPOLITIQUESecuritéSOCIETE

Opération de libération des voies à Cotonou : Sale temps pour les imposteurs des domaines publics

 

L’opération de libération des domaines publics et abords des voies dans la ville de Cotonou a démarré. Hier 27 juillet, le Préfet du Littoral, la Mairie de Cotonou et les autorités impliquées ont tapé fort notamment dans la zone de l’église st Michel de Cotonou, Akpakpa,…

LNB

En effet, après une rencontre avec la Mairie, les chefs d’arrondissements, les forces de sécurité, … les choses sont allées très vite. On a assisté à l’exécution diligente des instructions selon lesquelles les voies et domaines publics doivent être libérés sans tarder.
A Akpakpa sur l’axe Cotonou-Porto-Novo, le ‘’Kpayo’’ a momentanément disparu des abords des voies. Idem pour les vendeurs qui occupent l’espace public. La police républicaine en action a veillé à la lettre au respect de la mesure.
Dans les alentours de St Michel à Cotonou, c’est avec un petit bataillon de forces de l’ordre que les autorités, engins spécialisés pour les travaux de démolition à l’appui, ont libéré des voies et espaces qui retombent maintenant dans les domaines publics de la ville.
Les engins, d’un geste sec mettaient en morceaux baraques, terrasses, auvents, paillottes, piliers, et autres obstacles sur les voies. Impuissants, commerçants et propriétaires n’ont eu d’autre choix que de voir s’écrouler leurs édifices réalisés pour certains, à coup de millions de francs.
Sans failles ni complaisances, sur instructions du président patrice talon, apprend-on ; tous les abords des voies de Cotonou doivent être dégagés sans ménagement, ni préavis. Pour ce faire, le Maire de Cotonou, ses CA et chefs quartiers ont pris depuis hier 27 juillet, le taureau par les cornes.
Pour Samuel AKINDES, Adjoint au Maire de Cotonou, c’est uniquement une opération de libération des espaces publics relevant de son territoire administratif. Ainsi, plus d’essence de la contrebande dite kpayo aux abords des voies, plus d’auvents devant les boutiques, plus d’occupations agressives des trottoirs et autres ouvrages en chantier, …
Les autorités promettent une veille permanente aux fins d’empêcher le retour progressif des imposteurs des domaines publics sur les lieux libérés.

C. C. A.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock Détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité