A LA UNEBénin

OBLIGATION D’UN DEUXIEME MANDAT POUR TALON : JOËL ALLAGBÉ MISE SUR LES RÉALISATIONS DU PREMIER QUINQUENNAT

 

Dans le dynamisme de suscitation de la candidature de TALON, le jeune leader et acteur politique Émeric Joël ALLAGBE, faisant état des réalisations de l’homme à Porto-Novo et dans les communes sœurs à la ville capitale, est sorti de son mutisme ce Samedi 22 Août 2020, à travers un entretien avec quelques confrères de la presse écrite, pour inviter l’actuel locataire de la Marina à briguer un second mandat même s’il a promis de n’en faire qu’un.

Sans aucun doute, Émeric Joël ALLAGBE est extasié par les réalisations du président de la République depuis 2016. Ainsi motivé, il sollicite un second mandat pour le premier citoyen du Bénin. Cet appel a été fait à l’occasion d’une séance d’échanges avec certains journalistes à l’hôtel Freedom de Porto-Novo.

Dans ses propos, Émeric Joël ALLAGBE a d’abord rappelé l’état du Bénin avant l’avènement de la Rupture en avril 2016. Selon l’ancien CM de Houngbedji , le pays souffrait du pillage de ses ressources, de la pauvreté, de la mal gouvernance, des grèves perlées et fantaisistes des travailleurs et autres. La situation socio-économique du pays était si désastreuse « qu’on se demandait si quelqu’un pouvait accepter de prendre les rênes » du pays, a-t-il résumé.

Mais grâce à son audace et sa détermination, Patrice Talon a su relever le Bénin au monde. En quatre ans de gouvernance, il a opéré des réformes dans divers secteurs en mettant en œuvre son projet de société décliné en son programme d’action du gouvernement (PAG).

LNB

Pour Émeric Joël ALLAGBE, tout le Bénin est en chantier avec la construction des routes, la modernisation des infrastructures marchandes dans tout le pays, plusieurs réformes engagées sur le plan sanitaire pour permettre au plus pauvre des béninois d’accéder au soin, l’eau et l’électricité qui ne sont plus à démontrer, l’assainissement et la gestion des ordures dans les grandes villes et le renforcement du microcrédit…. A ces actions, il faudra ajouter, entre autres, la suppression des grèves dans les écoles, les hôpitaux et l’administration publique, la lutte contre l’impunité et la corruption, la mise en œuvre de l’Assurance pour le renforcement du capital humain (Arch), la résurrection et la dynamisation des cantines scolaires, la densification, l’extension et surtout la modernisation du réseau routier sur tout le territoire.

Admirateur de ces résultats obtenus en quatre ans par le régime de la Rupture et son chef, a confié Émeric Joël ALLAGBE, il demande à tous les béninois soucieux du la continuité du développement de notre beau pays de se lever comme un seul homme pour imposer le second mandat à Patrice Talon. Pour lui, le président de la République a l’obligation d’accepter les cris et souhaits de la majorité des béninois pour le renouvellement de son mandat. « Nous avons juste besoin de son OUI pour lancer le rouleau compresseur », a-t-il indiqué. Pour lui, tout se met déjà à l’œuvre dans le département de l’Ouémé en général et Porto-Novo en particulier pour une démonstration de force de la jeunesse tout en travaillant avec nos partis respectifs de la mouvance présidentielle.

Cette réélection permettra au chef de l’Etat de poursuivre l’œuvre entamée, a laissé entendre Émeric Joël ALLAGBE tout en martelant que «le mariage de développement » entre Patrice Talon et le département de l’Ouémé ne doit pas prendre fin de sitôt ni s’arrêter en si bon chemin

Ismaïl Gnonronfin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock Détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité