AFRIQUEMONDEPOLITIQUE

Noureddin, le fils d’Ali Bongo propulsé coordinateur général des Affaires présidentielles

La succession d’Ali Bongo est définitivement ouverte. Le conseil des ministres présidé ce matin par Ali Bongo, a entériné la nomination de Noureddin Bongo Valentin (26 ans) comme coordinateur général des Affaires présidentielles, une fonction créée séance tenante. Une première fonction officielle qui ouvre clairement la voie à la succession d’Ali Bongo par son fils dans un pays où les membres la famille Bongo se succèdent sans discontinuité à la tête du Gabon depuis 1964.

Une réorganisation du pouvoir Bongo

Le Gabon tient là certainement le futur successeur d’Ali Bongo à la tête du pays et du parti créé par Omar Bongo en 1968. Le conseil des ministres de ce jeudi 5 décembre a enregistré la nomination du fils d’Ali Bongo à la tête de la toute nouvelle Coordination générale des Affaires présidentielles. Fils aîné du couple Ali Bongo et de Sylvia Valentin, Noureddin Bongo Valentin fait ainsi un pas vers la succession de son père, victime dernièrement d’un grave accident vasculaire cérébral en octobre 2018.

Cette nomination intervient après la mise à l’écart de l’ancien homme fort du palais présidentiel Brice Laccruche Alihanga Fargeon, accusé d’avoir dérobé avec plusieurs de ses proches des deniers publics. Fargeon dont on prêterait également des velléités présidentielles, était jusque-là un proche de Noureddin Bongo Valentin avant la désormais friction entre les deux hommes. Avec son éviction de la vie politique et ses ennuis judiciaires, l’ancien directeur de cabinet présidentiel est définitivement out de la course à la succession. Ce qui semble faire le bonheur de fils prodige d’Ali Bongo qui tirait depuis les ficelles du pouvoir depuis la maladie de son père.

LNB

Après le père… le fils !

Ainsi, la Coordination générale des Affaires présidentielles qui n’a jamais existé avant ce 5 décembre, a été créée lors de ce conseil des ministres taillé sur mesure. Pourtant encore au stade de projet de décret, il a été entériné et 6 hauts fonctionnaires travailleront pour le nouveau coordinateur général. Celui-ci « assiste le Président de la République dans la conduite de toutes les affaires de l’Etat et veille à la stricte application de ses décisions », conclut le communiqué final du conseil des ministres. Une sorte de vice-présidence bis et de super Primature, revenue à Noureddin Valentin.

De plus, le Conseil des ministres a clairement créé la Coordination générale des Affaires présidentielles, une institution dans l’institution, au-dessus du cabinet présidentiel d’Ali Bongo. Pour mener à bien ses nouvelles missions auprès de son père, Noureddin aura droit à un cabinet tout spécialement créé avec 6 conseillers qui seront à la fois ceux d’Ali Bongo et du tout nouveau coordinateur général des Affaires présidentielles. Le tout sous le regard complice du gouvernement gabonais qui a acclamé cette réorganisation du palais présidentiel.

Source : Internet

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock Détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité