A LA UNEAFRIQUEANNONCESBéninCOMMUNIQUEEducationHistoireMONDEPOLITIQUESOCIETE

L’éphéméride de l’Espoir : Président Nelson Mandela

Né le 18 juillet 1918 en Union d’Afrique du Sud, au sein d’une famille bantoue cultivée et influente, Nelson Mandela entreprend des études de droit. Conscient de la ségrégation raciale à l’encontre des noirs en Afrique du Sud et influencé par Walter Sisulu (politique sud-africain, militant anti-apartheid à l’ANC), il intègre l’African National Congress (ANC). Très vite, il en devient l’un de ses principaux leaders, notamment avec la création de la Ligue de la jeunesse. Fondateur du premier cabinet d’avocats noirs d’Afrique du Sud, Nelson Mandela est connu pour avoir mener des campagnes non-violentes jusqu’au massacre de Sharpeville, en 1960. Lors de cette journée du 21 mars 1960, des manifestations sont organisées pour protester contre le port obligatoire du passeport. Le drame se produit lorsque la police ouvre le feu. On dénombre plus de 60 morts. Le gouvernement ayant interdit l’ANC à la suite du drame, Nelson Mandela décide de poursuivre la lutte clandestinement et de prendre les armes. Il met en place des actions de sabotages et de grève générale, afin d’entretenir la guérilla. Mais dès 1962, il est arrêté puis condamné à la prison à vie en 1964. Ses 27 ans d’incarcération à Robben Island, puis à Pollsmoor, n’ont jamais entaché sa popularité. À sa libération, Nelson Mandela devient président de l’ANC, puis négocie avec Frederik De Klerk sur le sort du pays. Afin d’honorer les efforts de Mandela et De Klerk pour mettre fin à l’apartheid, les deux hommes reçoivent le prix Nobel de la Paix en 1993. Puis, ils s’accordent sur un gouvernement multiracial et les premières élections présidentielles donnent le pouvoir à Nelson Mandela. Il devient le premier président noir de l’Afrique du Sud le 27 avril 1994. Il met alors en œuvre une politique de réconciliation difficile avant de laisser la place à Thabo Mbeki, en 1999. Après un seul mandat présidentiel, Nelson Mandela se retire de la vie politique. Mais il ne cesse jamais de soutenir l’ANC. Nelson Mandela s’est marié trois fois : d’abord à Evelyn Ntoko Mase (1944), de qui il divorce en 1957 ; ensuite à Winnie Madikizela-Mandela (1958), qui est aussi surnommée « Mama Winnie », une figure controversée de l’apartheid. Le couple divorce en 1996, notamment suite à l’absence de près de 30 ans de Nelson dans son foyer à cause de son emprisonnement. Enfin, Nelson Mandela se remarie à l’âge de 80 ans avec Graça Machel. Mandela est père de six enfants et grand-père de vingt petits-enfants. Durant les années 2000, il s’engage cette fois dans la lutte contre la pauvreté et le sida, véritable fléau, longtemps négligé en Afrique du Sud. Mais sa santé décline, après un cancer de la prostate, il souffre d’une infection pulmonaire chronique probablement liée à ses nombreuses années d’emprisonnement. Son 90ème anniversaire en 2008 est célébré comme une fête nationale. Nelson Mandela décède le 5 décembre 2013 à l’âge de 95 ans.

Flora HOUNSOUNOU

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Liés

Lutte contre le terrorisme au Mali : Deux refuges des groupes terroristes traqués

Les Forces Armées Maliennes (FAMa) ont trouvé ce vendredi 19 avril 2024,...

Drame dans la commune de Banikoara : Un CA se donne la mort

Ce dimanche 21 avril 2024, le chef de l’arrondissement de Sompérékou, Karim...

Réunion de la coordination nationale du parti Les Démocrates : Le parti s’enracine

Le parti que dirige l’ancien chef de l’État, Yayi Boni a tenu...