A LA UNEAFRIQUEPOLITIQUE

Guinée : retraite forcée pour un millier de soldats

Le colonel Doumbouya a annoncé la mise à la retraite d’un millier de soldats, après avoir déjà mis à la retraite forcée 44 généraux et amiraux le 12 octobre.
Cette retraite “ne doit en aucun cas être considérée comme une punition, c’est un droit”, c’est ce qu’a souligné le colonel Doumbouya lors d’un discours dimanche. Selon lui “après avoir servi loyalement la Guinée, près de mille militaires vont jouir de leurs droits à une retraite méritée”. On ne sait pas exactement quels membres de l’armée sont contraints de prendre leur retraite, ni pourquoi cette décision a été prise mais cette annonce fait suite à la mise à la retraite forcée de 44 généraux et amiraux le 12 octobre.
L’ancien commandant des forces spéciales Doumbouya qui a renversé l’ancien président Alpha Condé le 5 septembre et s’est fait depuis investir président de transition, a promis de “refonder” l’Etat guinéen et de combattre la corruption tout en assurant qu’il n’y aurait pas de “chasse aux sorcières”. Dès la prise du pouvoir, la junte avait dissous le gouvernement et les institutions et remplacé ministres, gouverneurs et préfets par des administrateurs et des militaires. Ceci alors que la composition du gouvernement se fait toujours attendre. Depuis son putsch, le colonel Mamady Doumbouya a promis de rassembler les Guinéens, au-delà des appartenances politiques ou ethniques, et de rétablir un régime civil après une période de transition d’une durée indéterminée.
Dimanche, le colonel Doumbouya a souligné la nécessité d’instaurer une “transparence totale” dans la gestion des ressources allouées aux troupes. “Il faut comprendre que les subordonnés qui ne sont pas bien traités par la hiérarchie sont généralement enclins à défier l’autorité”, a-t-il déclaré.
Pour Kabinet Fofana, analyste et directeur de l’association guinéenne de sciences politiques, se séparer de soldats notamment suite à un putsch n’est pas une nouvelle pratique et le colonel Doumbouya ne risquerait “pas gros” en opérant ces changements au sein de l’armée.

LNB

Carole Assignon, Avec agences

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock Détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité