A LA UNEANNONCESBéninCOMMUNIQUEECONOMIEPOLITIQUESOCIETE

Gestion informatisée du fret routier du Bénin : Le SYGFR lancé

 

Le Bénin passe à la gestion informatisée du fret routier avec le lancement, le mardi 14 novembre 2023, de la plateforme du Système électronique de gestion du Fret routier du Bénin (Sygfr-Bénin). Réalisé avec l’appui technique de l’Agence belge de développement Enabel, le Sygfr-Bénin est un projet du gouvernement qui s’inscrit dans la dynamique de modernisation du Port autonome de Cotonou. Sous l’égide du ministère du Cadre de vie et des Transports, chargé du Développement durable, l’Agence nationale des Transports terrestres (Anatt) a lancé, ce mardi, le Système électronique de gestion du fret routier du Bénin (Sygfr-Bénin). Une plateforme qui permet la gestion efficiente et sécurisée du fret routier. S’inscrivant dans la dynamique de modernisation du Port autonome de Cotonou, le Sygfr-Bénin est un projet du gouvernement financé par la Coopération belge avec l’appui technique de Enabel. Transporteurs, importateurs, agents de fret, professionnels agréés en douane…, sont appelés à s’inscrire sur cette plateforme pour obtenir leurs autorisations de transport et la carte de transporteur. Pour le directeur des Transports terrestres et aériens Jacques Ayadji, il s’agit d’un pas significatif. « Le lancement de la plateforme de gestion électronique du fret routier participe de l’organisation du transport. Or aucun secteur ne peut se développer sans une bonne organisation. C’est un pas qui est fait, il nous faut réfléchir ensemble pour continuer à relever les défis », a-t-il affirmé à l’occasion du lancement de la plateforme. Il a salué l’engagement du partenaire belge dans cette dynamique. Représentant l’Ambassade de Belgique à l’occasion, Martin Deroover a réaffirmé la volonté de la coopération belge d’accompagner la modernisation du Port autonome de Cotonou. « Il ne s’agit pas d’une action ponctuelle mais d’une dynamique de changement », a-t-il souligné. Alihassan Baboni, président de la faîtière des associations de transporteurs, a exprimé la gratitude de ses pairs au gouvernement, à l’Anatt et au partenaire technique Enabel pour cette réalisation qui vient simplifier les procédures aux acteurs de la chaîne. Il s’est réjoui de l’implication des transporteurs dans la mise en place de cette plateforme qui va leur permettre d’évoluer dans un cadre formel. « Un outil de gestion d’un secteur d’activité n’est efficace que s’il prend en compte les besoins et les attentes des acteurs du secteur… Pour la réussite de ce projet, les acteurs du secteur préconisent la mise en place d’un cadre de concertation… », suggère, toutefois, Alihassan Baboni qui invite à la poursuite du dialogue pour l’amélioration des conditions de travail des acteurs de la chaîne. Jacques Ayadji, directeur des Transports terrestres et aériens, s’engage d’ailleurs à inviter tous les acteurs de la chaîne du transport routier pour échanger sur les difficultés du secteur et les approches de solutions.

Flora HOUNSOUNOU

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Liés

Municipalité de Cotonou et le Port autonome de Cotonou : Un partenariat concrétisé

La Municipalité de Cotonou et le Port Autonome de Cotonou sont sur...

Législatives en France : Adrien Quaterennens renonce à sa candidature

Le député sortant de La France Insoumise (LFI), Adrien Quatennens, renonce à...

Modernisation des Marchés du Bénin : Le Marché de Cadjèhoun inauguré

Ce samedi 15 juin 3024, le gouvernement a procédé à l’inauguration du...