MONDEPOLITIQUE

En Grèce, bientôt une femme présidente de la République

Le premier ministre grec, Kyriakos Mitsotakis, a proposé l’actuelle présidente du Conseil d’Etat, Ekaterini Sakellaropoulou, comme présidente de la République. Les députés doivent confirmer ce choix lors d’un vote « historique » le 22 janvier.

Ekaterini Sakellaropoulou, 63 ans, devrait dans quelques jours devenir la première femme de l’histoire grecque à être désignée présidente de la République. Le nom de l’actuelle présidente du Conseil d’Etat a été proposé par le premier ministre grec, Kyriakos Mitsotakis, et sera soumis au vote des députés grecs mercredi 22 janvier. « La Grèce se tourne vers l’avenir, a expliqué mercredi soir Kyriakos Mitsotakis lors d’une allocution télévisée. C’est un choix qui incarne l’unité et le progrès. » La proposition du premier ministre grec semble en effet faire l’unanimité.

EREVAN

L’élection du président de la République constitue parfois un exercice délicat, à l’origine, en décembre 2014, de la chute du gouvernement conservateur d’Antonis Samaras puisque le candidat proposé, l’ex-commissaire européen Stavros Dimas, n’avait pas recueilli le nombre de voix requis au Parlement. Mais, cette fois, Ekaterini Sakellaropoulou devrait dépasser sans difficulté le seuil des 200 voix (sur 300) nécessaire pour être élue.

En effet, les 158 députés de la Nouvelle Démocratie, le parti conservateur du premier ministre, les 22 élus du centre gauche Kinal et même le groupe parlementaire Syriza (86 députés) vont voter pour sa nomination à ce poste hautement honorifique.

source: internet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock Détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité