A LA UNEBéninECONOMIE

Emprunt Obligataire par appel public TPBJ 6,50% 2020-2028

100 milliards FCFA bientôt injectés dans : l’agriculture, le tourisme, les transports et les TP

Le gouvernement béninois a lancé par l’entremise du trésor public un emprunt obligataire par appel public à l’épargne TPBJ 6,50% 2020-2028. L’objectif visé est de donner un coup de fouet à l’économie tout en poursuivant la réalisation du Programme d’actions du gouvernement.

La bagatelle de 100 milliards FCFA sera bientôt injectée dans l’économie béninoise en vue de procéder à sa relance à travers l’agriculture, le tourisme, les transports et les Travaux publics. Par arrêté 2020 N°1586/MEF/CAB/SGM/DGTCP/DAMF/SP/256 SGG20 du 02 juillet 2020 fixant les conditions de l’émission d’obligations du trésor par syndication « Trésor Public du Bénin TPBJ 6,50% 2020-2028 », le ministre de l’Economie et des finances a autorisé la Direction générale du trésor et de la comptabilité publique du Bénin à procéder à l’émission d’un emprunt obligataire à taux fixe, par appel public à l’épargne d’un montant indicatif de 100 milliards FCFA. Pour la structuration de cette émission, la Société de gestion et d’intermédiation du Bénin (SGI-Bénin) a été mandatée en qualité d’arrangeur et chef de file de l’opération. Elle se fera accompagnée d’un co-chef de file SGI AGI, ainsi que d’un syndicat de placement.

Dans un contexte où les activités économiques sont plombées par la crise liée à la Covid-19, le gouvernement du Bénin a lancé cet emprunt obligataire dont les fonds qui seront mobilisés, serviront « principalement au financement d’une partie des investissements prévus au programme national d’investissements au titre de l’année 2020 en vue de la relance de l’économie », a-t-on appris de source officielle.

A en croire les explications parvenues à notre rédaction, il ressort que l’objectif premier des grands projets de l’Etat étant de faire du Bénin un pôle d’attraction de l’investissement en accord avec une économie dynamique et moderne et ouverte sur le monde, le pays ne saurait perdre ni baisser drastiquement son rythme d’investissements à cause des aléas indépendants de sa volonté. Ainsi donc, en vue de poursuivre inlassablement les efforts de développement du Bénin, son gouvernement a-t-il décidé de procéder à cet emprunt obligataire de 100 milliards pour contribuer au financement de plusieurs projets dans les secteurs de l’agriculture, du tourisme, des transports et des Travaux publics (TP).

Quid du programme des émissions au titre de l’exercice 2020

LNB

Les prévisions de la loi de finances pour la gestion 2020 s’élèvent à 1.986,91 milliards FCFA, avec un solde budgétaire global négatif de 153,90 milliards FCFA, soit 1,8% du PIB contre 2,2% en 2019. Les ressources de trésorerie pour la gestion 2020 sont évaluées à 653,91 milliards FCFA. Celles-ci sont composées des émissions des dettes à moyen et long terme à hauteur de 250,30 milliards FCFA ; des obligations et bons du trésor pour 388,91 milliards FCFA ; un tirage sur le FMI de 12,80 milliards FCFA et un remboursement de prêt et avances de1,90 milliard FCFA.

Ainsi donc, c’est en totale adéquation avec le programme des émissions définies au titre de l’exercice 2020 que l’Etat béninois se propose de recourir au marché financier régional de l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa) pour l’émission de cet emprunt obligataire par appel public à l’épargne, afin de mobiliser des fonds, après les éditions de 2000, 2006, 2011, 2017 et 2018 réalisées avec succès.

Quid du programme national d’investissements publics 2016-2021

Le président de la République du Bénin, Patrice Talon et son gouvernement ont présenté en décembre 2016, le Programme d’actions du gouvernement (PAG) 2016-2021. Ce programme visant à relancer de façon durable le développement économique et social du Bénin, repose sur des réformes structurelles profondes et un volume d’investissements massifs de 9.039 milliards FCFA sur les cinq années. Ses effets ont pour objectif d’accroître le pouvoir d’achat, d’améliorer le bien-être et la protection sociale des populations, de dynamiser l’économie, et de faire rayonner le Bénin à l’international. En lien avec cet objectif global, un programme national d’investissements publics pour le quinquennat 2016-2021 a été élaboré et une enveloppe de 476,718 milliards FCFA est retenue pour l’année 2020. Les projets et programmes structurants qui composent le portefeuille des investissements publics envisagés en 2020 devront contribuer au renforcement des bases structurelles de l’économie béninoise, notamment par l’amélioration du climat des affaires ; le maintien de la stabilité du cadre macroéconomique ; la réduction du déficit infrastructurel ; la promotion des industries de transformation à travers des incitations fiscales ; le renforcement de l’Etat de droit et de la démocratie ; la promotion de l’intégrité et la lutte contre l’impunité à travers l’amélioration du Système national d’intégrité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock Détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité