A LA UNEBéninElectionsPOLITIQUEZoom sur les meilleurs candidats

Élections Présidentielles d’avril 2021: Djimba-Hounkpè obtiennent le parrainage

 

Djimba et Hounkpè vont désormais à la conquête du pouvoir.
Hier 3 février, les FCBE ont déposé leur dossier de candidature a la Céna pour le soulagement des militants de ce parti d’opposition pour lequel c’était pas gagné d’avance.
Pour Djimba, chaque jour le rapproche du moment où il aura l’honneur d’en découdre dans les urnes avec l’actuel président de la République.
C’est une ambition de pleins exercices pour lui et Hounkpè qui font figure de challenger.
Si certains citoyens se demandaient ce qu’ils valent dans les urnes, les FCBE séduisent déjà par la maturité et la sérénité que dégage le duo Djimba-Hounkpè dont alliance porte de lourd secrets et deal.

Djimba ex poulain de Boni Yayi, est de notoriété faible, pensent certains. Malgré la note d’humour sur son visage, Soumanou Djimba court après un sérieux défi. Il y croit et y a mit visiblement son mental.

Qui sait? Contre toute attente, Djimba pourrait s’avérer être la surprise du siècle, un bon finisseur qui fera le casse du siècle.

Peut-on à la lumière de ce positionnement FCBE affirme que Djimba c’est le leader du Grand nord?
Non! diront plus d’un. Car il n’est que l’ombre de lui-même. Mais pousser sur le devant de la scène de ces présidentielle, c’est un grand coup de pub pour l’homme qui a souvent joué dans les seconds rôles.

Se taillant l’affiche des FCBE et d’une partie de l’opposition béninois, l’exploit et le parcours de ce duo force l’admiration et montre le chemin au reste de l’opposition qui patine dans les calculs de lui ou moi.

LNB

Apparemment avec Hounkpè en colistier tout est allé vite. Selon des sources, en bon homme de réseaux, le parrainage est une formalité. Après tout Alassane Soumanou Djimba et Paul Hounkpè en sortant des calculs d’apothicaire ont trouvé des petits dénominateurs certaines ailes du parti.
Alléluia ! Avec tout ceci, c’est la démocratie béninoise qui gagne.

Pour le sérieux de cette candidature, Djimba et Hounkpè doivent vraiment mouiller le maillot.
Ils sont appelés à relever l’exploit quand on sait que la seule zone ou le petit couloir d’influence d’Alassane Soumanou, c’est Djougou ou la Donga où il est affectionné et surnommé ” Gatéri”. Ce qu’on pourrait traduire par la hache, il le dire; il y a faire pour rêver d’alternance après le 11 avril 2021.

Car dans le nord, la hache Djimba n’est pas grand chose face à la popularité et l’ancrage d’un Bio Tchané, Nouhoum Bida, des Gbian, et de la montée en puissance de Talata et autres de la mouvance présidentielle.

Sa hache de Djimba risque de rappeler à beaucoup, l’histoire de L’Arbre fétiche de Jean Pliya et sa sombre fin.

Paul Hounkpè en grand opportuniste, dribble depuis et semble être un stratège. Bien curieux animal politique dans son Mono Couffo natal où il s’est imposé parce que à la tête des FCBE, les populations de cette régions, l’on longtemps vu comme l’homme de Yayi.
Hounkpè se maintient politiquement depuis un certains temps et revendique même le titre de chef de l’opposition parce que depuis sa position, il arrive toujours à se plaquer sur la vague. Maintenant, il rêve de détrôner Talon avec son poulain Djimba qu’il coache.

Certes il gagne pour le moment et se maintient à flot, mais à ce jeu que restera-t-il des FCBE après ces élections?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock Détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité