A LA UNEBéninEditorial Bénin Espoir

ÉDITORIAL: Communales de Mai 2020 face au Covid-19

Avec la pandémie du coronavirus, 2020 n’est pas favorable pour aucune initiative dans le monde. A l’instar des autres pays touchés par le fameux covid-19, le Bénin également est en phase de contamination. Politiquement parlant, pendant que les acteurs politiques, les partis politiques, opposition et mouvance se préparent tous aux élections communales et municipales prévues pour le 17 mai 2020, apparait le dangereux virus corona.

Si les préparatifs aux communales montrent une atmosphère normale, force est de constater que la situation relative au coronavirus dans le pays devient par contre de plus en plus inquiétante. Quel sera le sort des communales du 17 mai prochain ? Face à la menace de la Covid-19, le Bénin tiendra-t-il les élections communales prochaines ? Autant de questions que posent les électeurs.

Le constat est que dans la scène politique, la plupart des pays au monde touchés par le coronavirus ont suspendu, voire reporter les élections en vue. C’est l’exemple de la France qui a reporté le second tour des élections des municipales pour cause de coronavirus. Sans oublier aussi l’Éthiopie. S’il existe des pays où la pandémie du coronavirus a eu d’incidence sur le scrutin, force est de constater que d’autres pays par contre, malgré touchés par la pandémie, trouvent la nécessité de maintenir les élections. Par exemple le Mali qui a tenu son premier tour des élections législatives et s’apprête à tenir le second tour le dimanche prochain.

LNB

A ce jour, au regard des éléments à disposition, comme d’autres pays à l’instar du Mali, le Président Talon, après concertation avec les autres Présidents d’institutions a décidé de faire maintenir les élections communales et municipales du 17 mai 2020. Notons qu’avec les nouveaux cas de covid-19 qu’enregistrent le Bénin et sa situation sanitaire, des éventualités risquent de donner une nouvelle tournure, ce qui pourrait amener à revoir la copie au sujet des élections de mai prochain. Face donc à ces éventualités, si elles se confirment, reporter ces élections devient une question de protection de la vie de la population et de limitation des dégâts liés à la propagation de cette pandémie. Ce faisant, il est certain que les citoyens eux-mêmes comprennent cette démarche. Si l’Éthiopie l’a déjà fait, le Bénin peut aussi le faire. Même si comparaison n’est pas raison.  Les élections étant prévues pour le 17 mai et donc pratiquement dans un mois, attendons de voir.

De l’avis de plusieurs acteurs et même de simples citoyens, dans ces conditions de crise sanitaire voire sécuritaire ambiante où rien n’est sûr, un report de ces joutes électorales ne paraît plus comme une option, mais plutôt une nécessité.

Jules BOCO / Bénin Espoir

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité