POLITIQUE

Clôture de la 1ère session ordinaire de 2022 à l’Assemblée nationale : Un bilan suffisamment élogieux ( Des prouesses indéniables de la 8è législature)

14 avril 2022 – 13 juillet 2022, 3 mois exact que la première session ordinaire de l’année 2022 de l’Assemblée Nationale s’est ouverte au Palais des Gouverneurs à Porto-Novo et a connu son épilogue ce Mercredi 13 juillet 2022, par la cérémonie de clôture couverte par le président de l’Assemblée Nationale en personne, Louis Gbèhounou Vlavonou. Pour ce dernier, cette session a été productive et fructueuse pour le Bénin. La grande réalisation effectuée par cette session, selon le maître des lieux, a été l’introduction du Bénin et son Parlement à l’Assemblée Parlementaire de la Francophonie (APF).
15 séances plénières au total au cours de ces trois mois, elles se sont penchées sur plusieurs dossiers qui sont répartis en 03 volets à savoir la production législative ; le contrôle de l’action gouvernementale ; et autres activités. En matière, 07 lois ordinaires et 03 lois organiques, comme bilan de la production législative. Parlant des lois ordinaires, il y a loi n° 2022-06 portant statut des magistrats de la Cour des comptes ; la loi n° 2022-07 portant organisation et réglementation des activités statistiques en République du Bénin ; la loi n° 2022-08 portant règles particulières de procédure suivies devant la Cour des comptes ; la loi n° 2022-10 portant  composition, organisation, fonctionnement et attributions de la Cour suprême ; la loi n° 2022-11  portant statut des magistrats de la Cour suprême ; la loi n° 2022-12 portant règles particulières de procédure applicables devant les formations juridictionnelles de la Cour suprême ; et enfin la loi n° 2022-14 portant orientation agricole, sécurité alimentaire et nutritionnelle en République du Bénin.

En ce qui concerne les lois organiques, il y a la loi n° 2022-05 portant loi organique sur la Cour des comptes ; la loi n° 2022-09 portant loi organique sur la Cour constitutionnelle ; et enfin la loi n° 2022-13 portant loi organique sur la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication. Par rapport au deuxième rôle du parlement qu’est le contrôle de l’action gouvernementale, ces trois mois de sont manifestées par des faits et des efforts notables dans le cadre d’un certain nombre d’activités, dont un examen de six (06) décrets ratifiés par le gouvernement, deux rapports de commissions parlementaires d’information, neuf questions orales avec débat, une (01) question d’actualité ainsi qu’une question écrite. Le premier du parlement ayant supervisé tout le travail abattu pendant ces trois mois, a félicité l’ensemble de ses collègues et les cadres parlementaires pour leur assiduité et leur professionnalisme, sans oublier la presse pour son accompagnement. Il faut rappeler que toutes ces questions ont été traitées en plénière.

Aristocrate Goussikindé

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Liés

Déclarations intempestives contre le Bénin : Kemi Séba visé par une plainte à Cotonou.

Une plainte a été déposée au Tribunal de première instance de Cotonou...

Conseil des Ministres du mercredi 22 mai 2024 : L’intégralité du compte rendu

Le Conseil des Ministres s’est réuni mercredi, le 22 mai 2024, sous...

Coopération Gabon – France : Brice Oligui Nguema en France.

Le Président gabonais effectuera son premier voyage officiel en France du 28...

L’Espagne, l’Irlande et la Noverge reconnaissent à leur tour : L’Etat de la Palestine (146 pays sur les 193 de l’ONU reconnaissent l’Etat de Palestine)

Combien de pays reconnaissent désormais l’existence d’un Etat palestinien ? Avec l’annonce de...