SOCIETE

Cellule de suivi et de contrôle de la gestion des Communes : Les membres de la Cellule, officiellement installés

C’est dans le cadre de l’opérationnalisation de la réforme structurelle du secteur de la décentralisation dans son volet << Suivi et Contrôle de la gestion des Communes >>, qu’est née la Cellule de suivi et de contrôle de la gestion des Communes, structure rattachée au secrétariat général de la Présidence de la République. Cette Cellule a connu l’installation officielle de ses membres, précédemment nommés en conseil des ministres du 15 juin 2022, ce vendredi 17 juin 2022. S’en était chargé, le ministre d’Etat chargé du Développement et de la Coordination de l’action Gouvernementale, Abdoulaye Bio Tchané. Ce dernier est le président du Comité stratégique d’orientation et de suivi de la réforme structurelle du secteur de la décentralisation.

10 au total, ces membres sont effectivement rentrés dans leurs fonctions, à travers une cérémonie de prise de fonction qui a connu la présence du président de l’association nationale des communes du Bénin (Ancb), Luc Atrokpo, le conseiller spécial à la présidence de la République, Johannes Dagnon, du Ministre de la Décentralisation et de la Gouvernance Locale, Raphaël Akotegnon et plusieurs autres personnalités. Composés de 6 membres permanents et 4 non permanents, la cellule de suivi et de contrôle de la gestion des Communes à travers ces membres, aura pour missions essentielle, d’œuvrer à la mise en place des outils indispensables à l’opérationnalisation de la réforme et ainsi, assurer le suivi et le contrôle de la gestion des Mairies. Aminou Mamam (coordonnateur), Assogba Zacharie Gbodjeydo (coordonnateur adjoint), Cyrielle Ahouandogbo Perrot, Micaël Bassabi Djara, Landry Hinnou et Joïce Médesse Agonsanou sont les 6 membres permanents de la Cellule. Quant à Marcel Olivier Dassi, Arnaud Tometinsi, Clarisse Yayi et Salifou Mama en sont eux, les membres non permanents. la Cellule œuvre à la mise en place des outils indispensables à l’opérationnalisation de la réforme structurelle de la décentralisation et assure le suivi et le contrôle de la gestion des Communes, faut-il le rappeler.

LNB

<< La présente cérémonie est un signal qui consacre la mise en œuvre effective de la réforme de la décentralisation. Le choix de créer la Cellule s’inscrit dans la tradition instaurée par notre Gouvernement qui attache un prix important à la planification mais aussi et surtout au suivi, au contrôle et à l’évaluation de nos politiques et de nos mesures >>, a justifié Abdoulaye Bio Tchané, nécessité d’une dynamique d’impression d’une rigueur dans l’action. Les avantages et les effets produits de cette rigueur et de la façon de gérer du président de la République, Patrice Talon, à travers cette réforme, ont été soulevés par le ministre, faisant l’objet d’appréciations et de salutations des populations et des partenaires techniques au développement. << Nous l’avons fait en ce qui concerne les actions au niveau central et nous avons ces résultats aujourd’hui. Les populations et partenaires au développement témoignent chaque jour des effets positifs produits par notre Gouvernance. Notre démarche vise donc à rééditer cette démarche au niveau décentralisé avec l’espérance d’un plein succès >>, a informé le ministre. En somme, il s’agit d’un instrument important de reddition de comptes dans le cadre de la réforme structurelle du secteur de la décentralisation, a souligné le ministre.

Le président de l’Association nationale des Communes du Bénin (Ancb) et Maire de la commune de Cotonou, Luc Atrokpo, s’est satisfait de la réforme et a manifesté tout son contentement de voir installés les membres de la Cellule. Pour Luc Atrokpo, il s’agit d’une action qui << vient confirmer une fois encore, la volonté inébranlable du Gouvernement et de son chef, le président Patrice Talon, d’induire une nouvelle ère dans la gestion des affaires locales du Bénin >>, s’appuyant sur le leitmotiv de l’instauration de la cellule. << Ce nouvel organe vise à aider les Communes dans l’amélioration de la gouvernance locale car les audits réalisés ont souvent révélé que beaucoup reste à faire. La mise en place de cette Cellule s’inscrit dans ce cadre et favorisera davantage la promotion de la bonne gouvernance au niveau des Communes », a indiqué Luc Atrokpo, exhortant ainsi cette cellule à exercer sa mission dans les règles de l’art en jouant << pleinement son rôle de vérification et surtout de pédagogie >>.

Aristocrate Goussikindé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité