A LA UNEPOLITIQUE

Bénin : Nouveau rebondissement sur l’affaire “18 kg de cocaïne” inculpant Sébastien Ajavon

Un nouveau rebondissement dans l’affaire de “18 kg de cocaïne” inculpant Sébastien Ajavon et l’Etat béninois.

Le jeudi 28 novembre 2019, la Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples (CADHP) a de nouveau donné un second verdict dans cette affaire. Qu’il vous souvienne que l’Etat béninois n’a pas exécuté la première décision de la Cour.

Dans cette nouvelle décision, il est question à l’Etat béninois de verser une somme de 36 milliards à Sébastien Ajavon. Elle a également ordonné la main levée sur ses comptes bancaires et ceux de ses proches.

Son avocat Me Issiaka Moustapha a réagi à cette décision.

Interrogé par Frissons radio, l’avocat de Sébastien Ajavon a exprimé sa joie face à la décision de la CADHP qui condamne l’Etat béninois. “Comme vous pouvez l’imaginer, ma satisfaction est totale. Je pense que c’est l’un des plus grands moments de ma carrière pour avoir vécu cette affaire depuis le début”, a confié Me Issiaka Moustapha.

INTERCON SECURITY

Selon ses propos, la Cour a rétabli son client qui est victime d’acharnement politique dans ce dossier. Selon l’avocat, la CADHP à travers sa décision a reconnu “qu’on a non seulement porté atteinte à la personne de son client; mais aussi à son patrimoine”.

La question qui se pose désormais, c’est la disponibilité de l’Etat béninois à exécuter cette nouvelle décision de la CADHP. On pourrait en douter.

Mais Me Issiaka Moustapha se veut très optimiste. Selon lui, il n’est pas envisageable que la décision ne soit pas exécutée. “Ne pas exécuter, c’est qu’on est dans le non droit”; a-t-il affirmé.

Abou A

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock Détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité