A LA UNEPOLITIQUE

Bénin: BAROMETRE DE LA SEMAINE

EN HAUSSE

Jérémie Adomahou, président du Cos-Lépi

Constitué depuis le 09 septembre 2019, le bureau du Conseil d’orientation et de supervision de la Liste électorale nationale informatisée (Cos-Lépi) a à sa tête un nouveau responsable nommé Jérémie ADOMAHOU. Ce dernier est un député du parti de l’Union progressiste (UP).

Aussitôt installé, il a fait montre de la rigueur et l’abnégation afin de permettre l’actualisation du fichier électoral.

Pour rappel, les 11 membres du Cos-Lépi ont six mois pour actualiser la Liste électorale permanente informatisée (Lépi).

Il a mobilisé autour de lui une équipe dynamique partageant les mêmes visions, entre autre celle d’une obligation de résultat et dans les délais fixés.

Cette bravoure lui a permis, à lui et à son équipe, de lancer officiellement et ce, sur toute l’étendue du territoire national, l’opération d’affichage des extraits du fichier électoral national.

Bon vent à l’équipe pour l’accomplissement des tâches assignées.

Natondé AKE, DG HECM

Député à l’Assemblée Nationale et Directeur Général d’une prestigieuse école de commerce et de management, Natondé AKE poursuit dans sa lancée de faire des filles et fils du Bénin, de vrais intellectuels à travers des programmes définis.

Sa vision est d’amener ses étudiants à réaliser leur rêve. L’école qu’il dirige a célébré ses 20 ans d’existence et de combat pour se faire une place parmi les prestigieuses universités béninoises.

La rédaction de Bénin Espoir lui délivre ses sincères félicitations et l’exhorte à continuer dans la même lancée.

Aurelien AGBENONCHI, Ministre des Affaires Etrangères

Ayant comme mission importante de faire rayonner la diplomatie béninoise au-delà de nos frontières, le Ministre de par sa posture, est chargé de veiller aux accords bilatéraux, de faire des démarches nécessaires pour renforcer les liens entre les autres pays et le Bénin, de veiller à ce que le Bénin mérite une place de choix dans les relations internationales, etc…

C’est ce qu’il fait d’ailleurs, Aurélien AGBENONCI depuis qu’il a la charge de diriger cet important département ministériel.

La dernière en date, c’est le voyage du Président Patrice Talon à Sotchi en Russie pour la rencontre Russie-Afrique et à Tokyo au Japon, pour l’intronisation du nouvel empereur du Japon.

Ce voyage a été un vrai succès.

CANAL PLUS

EN BAISSE

DG Impôts

Suite à cette affaire qui secoue depuis peu la Direction Générale des Impôts (DGI) où avait disparu le régisseur de la DGI, Carlos Adohouannon. Il serait en mission à Ouidah depuis le vendredi 20 septembre 2019 mais à ce jour, n’aurait plus donné signe de vie.

Peu après, les informations ont fait état de ce qu’il aurait emporté avec lui la grosse somme de 4 milliards FCFA. Les interpellés dans le dossier ont répondu présents à la CRIET le lundi 21 octobre 2019. Mais aucune suite n’a été donnée sur ce dossier.

Cette disparition est-elle vérifiée ? S’agit-il vraiment d’une information crédible quand on parle d’une telle somme ?

On se demande ce que pense le Directeur Général des Impôts sur cette affaire, puisqu’il s’agit de son département.

N’a-t-il rien avoir avec cette histoire ? Tant de questions sans réponse.

 

DG Benin TELECOMS

Bénin Télécoms est l’opérateur historique des télécommunications au Bénin. Il est fondé en 2004 suite à la scission de l’Office des Postes et Télécommunications.

Autant d’abonnés se sont faits enregistrés afin de bénéficier de leurs services, à travers les téléphones fixes ou mobiles.

Mais force est de constater que depuis peu, les numéros fixes ne fonctionnent plus, ce qui constitue une perte énorme pour les personnalités ou structures enregistrées à cet effet.

De sources dignes de foi, il est dit que ces lignes téléphoniques ne fonctionneront plus. Aucune déclaration n’a été faite pour expliquer au mieux aux abonnés cette décision de suppression abusive.

Candide AZANNAI, président du parti « Restaurer le peuple »

Homme de grand carrure et grand combattant, l’ancien ministre de la défense nationale est un vrai défenseur des droits de l’homme. Depuis sa démission du gouvernement de Talon, il a décidé de mettre les bouchées doubles pour lutter contre la corruption et le non-respect des engagements pris.

Il a même décidé, il y a quelques jours, de se faire entendre dans la rue en mobilisant bon nombre de citoyens et prendrait lui-même la tête de la marche.

Il a toujours fait ce qu’il dit. Tel n’est pas le cas en ce qui concerne cette marche projetée.

On l’entend beaucoup plus dans les médias, lors des conférences ou points de presse, etc… mais plus du tout d’actions de terrain. Est-il devenu un simple professeur pour n’aimer que les salles ?

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock Détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité