A LA UNEANNONCESBéninPOLITIQUESecuritéSOCIETE

Amélioration de la sécurité dans le Grand Nokoué : TALON échange avec la Police Républicaine

Le Président de la République, Monsieur Patrice TALON, a eu une séance de travail avec les responsables de la Direction Générale de la Police Républicaine, les Commissaires du Grand Nokoué ainsi que les Préfets des départements de l’Atlantique, de l’Ouémé et du Littoral. La rencontre avait pour objectif principal, la recherche de solutions destinées à améliorer la sécurité, la quiétude pour les citoyens, et favoriser le vivre ensemble harmonieux des Béninois, les rapports de bon voisinage et la promotion du civisme dans l’espace public. Dans ses propos liminaires, le Chef de l’État béninois, après avoir félicité les hommes du DGPR Soumaïla Allabi YAYA pour les efforts qu’ils fournissent au quotidien pour assurer la sécurité et la tranquillité publiques, a évoqué la nécessité d’élargir le champ d’intervention des agents de la Police républicaine à travers des réformes pour plus d’efficacité dans leurs missions de contrôle qui facilitent la vie en communauté. « J’ai voulu faire cette rencontre avec vous en présence de vos responsables à tous les niveaux, du Ministre de l’intérieur et de la sécurité publique, des Préfets, du DGPR pour vous parler de la façon dont vos responsabilités actuelles seront vues par le Gouvernement et la hiérarchie policière à partir de maintenant. Jusque-là, vous êtes en charge de gérer le quotidien sécuritaire de nos citoyens dans les arrondissements, aussi bien pour veiller à ce que nul ne soit dérangé, veiller à ce que nul ne dérange son voisin, veiller au respect du code de la route, au civisme et tout ce qui relève de la sécurité générale ordinaire », a indiqué le Président de la République à l’entame de la rencontre. « Je vais vous entretenir donc sur tous les autres aspects de vos responsabilités pour le quotidien. Dans nos quartiers de ville dans les grandes villes, du Grand Nokoué par exemple pour ce qui vous concerne, il y a des aspects du comportement des uns et des autres qui causent des nuisances aux autres. L’exemple le plus banal, ce sont les nuisances sonores sur lesquelles nous avons été un peu mis à l’épreuve. Vous avez été très sollicités pour veiller au respect des prescriptions, ce qui n’était pas si facile pour vous parce que les dispositions réglementaires en vigueur ne vous donnaient pas formellement la responsabilité de gérer et de sanctionner ou de verbaliser ce qui porte atteinte aux prescriptions et au confort de leurs voisins », a poursuivi le Président TALON. Pour sa part, le Directeur Général de la Police Républicaine, l’Inspecteur Général de Police de 2ème Classe Soumaïla Allabi YAYA a rassuré le Président de la République de la disponibilité de la Police républicaine à mettre en exécution les nouvelles orientations qui renforceront ses missions régaliennes. À la suite du DGPR, des Commissaires qui ont pris à tour de rôle la parole à cette rencontre, se sont montrés disponibles pour assumer les missions qui leur seront confiées dans ce sens. Le Chef de l’État, au terme des échanges a noté avec satisfaction que la Police républicaine peut assurer toutes les missions de contrôle, de verbalisation, de respect des règlements qui organisent la vie en communauté et même de l’application des sanctions. Un comité restreint qui sera composé de quelques Commissaires, des Préfets, des DDPR et bien d’autres, sera mis en place dans les prochains jours pour réfléchir sur les différents aspects de la réforme et sa faisabilité afin que les textes, une fois ajustés, ne constituent pas un frein à l’exercice et à la mise en œuvre de la réforme. Le Chef de l’État avait à ses côtés les Ministres Alassane SEIDOU de l’intérieur et de la Sécurité Publique, José TONATO du Cadre de Vie et des Transports, chargé du Développement Durable et Raphaël AKOTEGNON de la Décentralisation et de la gouvernance locale. On note également la présence du Directeur du Cabinet Militaire du Président de la République, le Général Bertin BADA, du Porte-parole du Gouvernement, Wilfried Léandre HOUNGBÉDJI et du chef de Cabinet du Chef de l’État Wilson GAKPETOR.

Flora HOUNSOUNOU

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Liés

L’éphéméride de l’Espoir : Msg Isidore de-Souza

Né le 04 avril 1934 à Ouidah, Isidore de Souza descendant de...

Répression au non-respect du code de la route : L’opération lancée

A partir de ce vendredi 1er mars 2024, une vaste opération de...

Perturbations dans la fourniture de l’énergie électrique : Le Gouvernement prend des mesures

Les populations béninoises notamment les clients de la Société Béninoise d’Énergie Électrique...