A LA UNEPOLITIQUE

Adhésion du DUD à l’Union Progressiste le renouveau : L’intégralité du discours du président Houdé

Adhésion du DUD à l’Union Progressiste le renouveau :
L’intégralité du discours du président Houdé

CONGRES EXTRAORDINAIRE DU PARTI DYNAMIQUE
UNITAIRE POUR LA DEMOCRATIE ET LE
DEVELOPPEMENT
(DUD)
(Abomey-Calavi, le Jeudi 29 Septembre 2O22)
DECLARATION DE DISSOLUTION ET D’ADHESION DU
PARTI DYNAMIQUE UNITAIRE POUR LA DEMOCRATIE ET
LE DEVELOPPEMENT DUD AU PARTI UNION
PROGRESSISTE LE RENOUVEAU
– Monsieur le Président de l’Union Progressiste le Renouveau,
– Mesdames et Messieurs les membres du Bureau Politique de l’UP
le Renouveau,
– Mesdames et Messieurs les membres du Parti Dynamique
Unitaire pour la Démocratie et le Développement (DUD),
– Mesdames et Messieurs les Ministres,
– Honorables députés à l’Assemblée nationale,
– Mesdames et Messieurs les Maires,
– Mesdames et Messieurs les Conseillers municipaux, communaux
et locaux,
– Mesdames et Messieurs les chefs de quartiers et de villages,
– Mesdames et Messieurs en vos titres, qualités et rangs respectifs,

Nous nous sentons très honorés par votre présence à cette cérémonie qui
consacre la dissolution de notre Parti Dynamique Unitaire pour la
Démocratie et le Développement (DUD) et l’adhésion de ses militants
au Parti Union Progressiste le Renouveau.
Les discussions qui ont conduit à cette résolution, il faut l’avouer, ont été
longues et âpres.

Dans sa lutte politique pour la conquête du pouvoir d’Etat, notre Parti,
Dynamique Unitaire pour la Démocratie et le Développement (DUD),
tout en respectant scrupuleusement les textes de la République, a
toujours fait des choix judicieux qu’il assume en toute liberté et dans une
discipline avérée, quels que soient les préjudices que ces choix
responsables pourraient l’amener à essuyer.

C’est le lieu et l’occasion de rendre un hommage appuyé aux militantes,
aux militants ainsi qu’aux sympathisants du Parti DUD qui, quoique
profondément déçus par notre absence aux dernières élections aussi bien
législatives que communales, sont restés fidèles et mobilisés. Nous nous
rendons compte chaque jour davantage de cette loyauté éprouvée mais
jamais mise en défaut et nous leur en sommes infiniment reconnaissants.
Aujourd’hui, dans un élan de solidarité nationale et avec une générosité
habituelle, vous nous avez activement mandaté, militantes et militants du
Parti DUD, pour annoncer, à la face de l’opinion publique nationale et
internationale, la nouvelle option qui est la nôtre.
En effet, nous avons pris la difficile, mais responsable décision de
dissoudre notre Parti DUD dont nous sommes membres fondateurs

et actifs, pour adhérer au Parti UP le Renouveau et, par voie de
conséquence, de RENOUER avec la mouvance présidentielle que
nous avons initialement contribué à asseoir.

Rappelons que, le Parti Dynamique Unitaire pour la Démocratie et le
Développement (DUD) a été créé, le 09 décembre 2018 pour apporter
son soutien au gouvernement du Président de la République, Monsieur
Patrice Guillaume Athanase TALON comme l’indique le discours du
Congrès constitutif, nous citons : « Entre une opposition sans
possibilité de dialogue et un soutien spontané soumis à de multiples
rétropédalages, le pays a plus que jamais besoin d’un espace de
respiration, d’un soutien éclairé, de l’écoute et de l’efficacité. Nous
sommes cette Alternative. Nous proposons cet espace de salut public
dans le soutien que nous offrons au Chef de l’Etat. C’est la
contribution sincère de notre Parti Dynamique Unitaire pour la
Démocratie et le Développement au succès des profondes réformes
qu’il a engagées. Et nous invitons nos concitoyennes et nos
concitoyens à y adhérer massivement.

– Nous accompagnons le Chef de l’Etat, parce qu’il a de
l’ambition pour ce pays et qu’il a la clé de l’exécution des différents
projets de développement ;
– Nous l’accompagnons pour l’éclairer.
Mais, nous nous devons de lui rappeler constamment, avec les
moyens et les formes adaptées,
– Que l’Autorité se fonde sur la raison ;
– Que l’état de l’opinion est à prendre en compte ;
– Que l’opinion du moment doit nous aider à mieux agir et
– Qu’enfin, la compassion envers tous et le dialogue entre tous,
restent des impératifs permanents » fin de citation.

Voilà dans quelle logique constructive nous avions placé la naissance
de notre Parti Dynamique Unitaire pour la Démocratie et le
Développement (DUD).

Nos espoirs ne sont pas déçus comme le témoignent les résultats
palpables qui forcent l’admiration.
Par ailleurs, le gouvernement travaille sans relâche à l’apaisement du
climat socio-politique.

Tout au long de ce chemin, de ce parcours, nous avons aussi des
camarades qui, dans les développements et l’orientation de notre action
politique, ont traversé et continuent de traverser diverses épreuves.
Nous pensons, avec émotion, à nos camarades qui ont connu la prison ou
qui y sont encore à ce jour.

Notre Nation a besoin d’eux, de leur engagement, de leur savoir-faire, de
leur implication dans le processus de construction de notre cher et beau
pays, le Bénin.

La Nation est un lien sacré. Plus que la République et concomitamment
avec elle, elle se construit à l’aune de notre diversité, de nos divergences,
nos conflits, nos espérances, nos valeurs. Plutôt que de s’offusquer de ce

qui nous oppose, elle l’intègre et nous rappelle constamment, que ce qui
nous unit est plus fort que ce qui pourrait nous diviser. Le « vouloir-vivre
ensemble » qui est l’âme des peuples et le socle des nations, s’offre le
projet social des Républiques comme un appel à la tolérance. La nôtre,
tout singulièrement_ la République du Bénin_ se fonde sur le pilier
triptyque : Fraternité, Justice, Travail.

Au titre de la Fraternité, elle nous rappelle que nous sommes plus de 13
millions de sœurs et de frères. Au titre de la Justice, elle nous invite à
respecter les lois et à dire le droit au nom du peuple, sans sévir, ni se
complaire.

Au titre du Travail, elle nous invite à nous déployer, inlassablement, en
vue d’offrir à nos concitoyens les conditions qui favorisent le
développement, par l’implication ardue de tous, dans l’œuvre de
construction en chantier.

Qu’il s’agisse de la Fraternité, de la Justice ou du Travail, nous sommes
en présence de trois (03) valeurs cardinales qui consacrent un besoin
d’énergie collective positive ; et au nom de ce besoin, Monsieur le
Président de l’Union Progressiste le Renouveau, je voudrais qu’en bon
diplomate et en avocat avisé, vous acceptiez de plaider auprès du Chef
de l’Etat et des autres Institutions de la République, des mesures pouvant
aboutir à la mise en liberté de nos compatriotes retenus dans les liens
de détention pour des faits liés à la dernière élection présidentielle, en
vue de consolider le climat de décrispation qui est en cours et de favoriser
le renforcement des liens de fraternité parfois éprouvés, entre les fils et
filles de notre pays, le Bénin.

En prenant la résolution d’adhérer à l’Union Progressiste le Renouveau,
nous avons pesé les contours de notre choix politique.
Par moments, l’arbitrage a été difficile et le choix complexe à opérer.
Comme l’Union Progressiste le Renouveau, le Bloc Républicain a
engagé avec nous des discussions ; et je voudrais exprimer ma
reconnaissance au Secrétaire Général National, le ministre d’Etat
Abdoulaye BIO TCHANE et à l’ensemble des membres du cadre de
concertation ainsi qu’aux facilitateurs pour leur considération, leur
endurance, et je l’espère, leur compréhension.

La philosophie a laissé à la postérité une fable devenue le symbole de la
difficulté de choisir. L’âne de Buridan, l’âne mis en vedette par le
philosophe scolastique Buridan, avait faim, et il avait soif.
Voilà qu’on lui servit à gauche, un sceau d’eau, et à droite, un picotin
d’avoine.

L’histoire renseigne que cet âne s’est laissé mourir de faim et de soif,
entre le picotin d’avoine et le sceau d’eau, par indécision, se demandant
si la priorité consistait à boire ou à manger.

A la suite de Buridan qui nous illustre le drame de l’indécision, Sigmund
Freud, et avec lui, Sören Kierkegaard, nous appelle tous à oser trancher
dans le vif, sachant que, par principe, il n’existe pas de choix parfait.
« La vie est l’œuvre d’un choix existentialiste. Ne pas choisir, c’est
encore choisir », nous prévient le philosophe danois Kierkegaard).

Ne pas choisir, en effet, dans le contexte et le temps actuels, c’est choisir
de disparaître, de périr. Négocier ce carrefour est donc un enjeu capital
pour nous-mêmes, nos militants, nos populations.
Par définition, un parti politique est un rassemblement d’hommes et de
femmes ayant des valeurs en commun, en vue de la conquête, de
l’exercice et de la conservation du pouvoir politique.

Si la première fonction, celle de consécration des valeurs, appelle à
l’éducation et la formation des militants, les trois autres (conquête,
exercice et conservation) appellent à la stratégie d’occupation du terrain,
de mobilisation et de fidélisation des militants.

Historiquement, le Parti DUD et les différentes organisations politiques
qui ont précédé cet aboutissement, se sont bâties autour des valeurs
d’humanisme qui sont, partout dans le monde, le matériau de base du
progressisme.

Nous prenons fait et cause pour l’homme, son bien-être ; pour les
couches défavorisées, pour la justice et l’égalité ; pour la prééminence
de l’esprit sur la matière ; pour l’unité nationale.

L’Union Progressiste portait tous ces matériaux dans son génome, son
ADN, depuis son congrès constitutif de Décembre 2018 ; et en se
bonifiant de l’arrivée récente du Parti du Renouveau Démocratique de
mon frère aîné et ami, Maître Adrien HOUNGBEDJI, elle sédimente la
philosophie d’une nation Arc-en-ciel dans laquelle le Goun et le Yoruba,
le Fon et le Kotafon, le Baatonou (Bariba) et le Dendi, l’Adja et le Mahi,
le Haoussa et le Peulh, le Gnom et le Aïzo, bref toutes nos entités, du

midi au septentrion, se donnent la main pour bâtir une nation unie et
forte.

Oui ! Nous avons fait le choix du baobab coiffé de l’arc-en-ciel.
On le sait, le baobab, « Adansonia digitata » est un arbre « ADITI ». Ce
n’est pas n’importe quel arbuste qu’un simple zéphyr secoue ; c’est un
arbre robuste, solidement ancré ; et la force d’un arbre, chacun en
convient, ne se trouve pas dans la hauteur de sa cime, mais dans la
profondeur de ses racines.

C’est aux branchages de ce roi de la savane, que les tempêtes et les
torrents lapent de leurs flots, sans jamais l’inquiéter, que nous nous
résolvons à greffer notre organisation politique ; et nous allons déployer
toute notre force, toute notre intelligence, toute notre volonté à enraciner
ses valeurs, et assurer son triomphe à l’occasion des échéances politiques
en perspective.

Avant nous, reconnaissons-le, ce Parti était déjà le plus grand du Bénin.
Avec nous, ce qu’il devient, vous le devinez, n’a pas de comparatif
dans le paysage politique national.

Chers amis, qui hésitez encore, venez, venez !
L’Union vous tend les bras. Venez pendant qu’il est temps. Venez et
bâtissons ensemble le plus grand Bénin, le plus beau Bénin !
Levez-vous et venez, pour défricher avec nous les champs de l’espoir,
les champs de l’avenir !

Prenez vos outils et venez !
L’histoire politique du Bénin prend, d’ici, le Palais de la GRATITUDE
d’Abomey-Calavi, un Nouveau Départ.

En venant comme ouvriers, dans ce vaste champ de l’espoir, c’est dans
l’histoire que vous rentrez, pour le bonheur des femmes, des jeunes, des
enfants, des adultes et des personnes du troisième âge, dans la pleine
solidarité des classes, des catégories sociales et des générations.
Vive l’Union Progressiste le Renouveau !
Vive le Bénin !
Je vous remercie.
Abomey-Calavi le 29 septembre 2022

Valentin Aditi Houdé.

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Liés

Municipalité de Cotonou et le Port autonome de Cotonou : Un partenariat concrétisé

La Municipalité de Cotonou et le Port Autonome de Cotonou sont sur...

Législatives en France : Adrien Quaterennens renonce à sa candidature

Le député sortant de La France Insoumise (LFI), Adrien Quatennens, renonce à...

Modernisation des Marchés du Bénin : Le Marché de Cadjèhoun inauguré

Ce samedi 15 juin 3024, le gouvernement a procédé à l’inauguration du...