A LA UNEPOLITIQUE

3ème édition de la Journée de la diplomatie parlementaire au Bénin : Le Parlement signe un accord avec le MAEC

Ce fut sous la forte présence et soutien de personnalités de marque telles, le président de la Cour constitutionnelle, Me Joseph Djogbénou, du président de la Cour suprême Victor Dassi Adossou, du président de la HAAC, Rémi Prosper Moretti, du ministre des Affaires étrangères Aurelien Agbénonci, des chefs de missions diplomatiques et consulaires, des représentants des organisations internationales accréditées au Bénin, du préfet de l’Ouémé, Dr Marie Akpotrossou, du 1er adjoint au maire de Porto-Novo, Rachad Toukourou et autres encore, en dehors des députés de la 8e législature venus nombreux, qu’a été lancé ce mardi 28 juin 2022, la 3ème édition de la diplomatie parlementaire après celles eu lieu en 2013 et en 2016. C’est le président de l’Assemblée Nationale en personne, Louis Gbehounou Vlavonou qui, en main de maître, à ouvert la cérémonie de lancement de cette 3e édition de la diplomatie Parlementaire à Porto-Novo, non pas cette fois-ci au palais des Gouverneurs, mais à l’espace Tiwani.

Louis Vlavonou a mis en exergue les performances de la  8ème Législature, comme bilan. <<…La 8ème législature que j’ai l’insigne honneur de présider s’emploie, mieux que par le passé, à marquer positivement la présence de l’Institution parlementaire sur la scène internationale >>, a déclaré le président Louis Vlavonou, avant d’évoquer les places de choix obtenues et méritées par ses collègues dans diverses instances parlementaires régionales et internationales en matière de diplomatie Parlementaire avant de venir sur les perspectives par une signature de partenariat avec le ministère des affaires étrangères. Par cet accord, cette journée marquera le début d’une nouvelle ère pour la diplomatie parlementaire, selon le Louis Vlavonou.

<< Notre parlement, depuis une trentaine d’années, tient sa place dans les grandes instances internationales et multiplie les occasions de contact avec le monde entier.
Dans ce cadre, la participation physique et intellectuelle de l’Assemblée nationale aux travaux des diverses instances internationales lui a valu le positionnement de députés béninois à des postes de responsabilité. Ainsi, sous la huitième législature, le Professeur Nassirou BAKO ARIFARI a été élu en 2020 puis réélu en 2021, Président du comité des droits de l’Homme des parlementaires de l’Union interparlementaire (UIP). Aussi, a-t-il été nommé récemment, ″Envoyé spécial″ du Secrétaire général de l’Organisation de la Coopération Islamique (OCI) pour les affaires africaines. Le député Lucien HOUNGNIBO, quant à lui, préside actuellement le Comité interparlementaire de l’Union économique et monétaire ouest africaine (CIP-UEMOA) >>, a informé le président Louis Vlavonou, avant d’ajouter que la liste en la matière est exhaustive.
<< D’autres parlementaires béninois ont également été portés à des postes de responsabilité au sein des parlements régionaux et organisations interparlementaires. Sans que la liste soit exhaustive, je voudrais citer, entre autres, les députés : – Valère TCHOBO, Président du Sous-Comité des Politiques Fiscales, douanières et Commerciales du CIP UEMOA ; – Docteur Youssoufou BIDA, Président de la commission du contrôle des comptes publics et de l’audit du Parlement de la CEDEAO ; – Docteur Sèdami Romarique MEDEGAN FAGLA Vice[1]présidente de la commission des affaires parlementaires de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF) ; – Salifou ISSA, Vice-Président de la Commission des affaires politiques, paix et sécurité du Parlement de la CEDEAO ; – Gilbert BANGANA, Vice-Président du Sous-Comité des Politiques économiques financières et monétaires du CIP UEMOA ; – Rachidi GBADAMASSI, premier vice-président du Réseau des parlementaires africains membres des Commissions de défense et de sécurité ; – Gérard GBENONCHI, Secrétaire général de l’Association des commissions des finances des parlements des pays de l’Afrique de l’Ouest ; – Mariama BABA MOUSSA, membre du bureau du Forum des femmes parlementaires de l’UIP – Etc >>, a-t-il ajouté.

L’occupation de ces postes stratégiques qui traduit, s’il en était encore besoin, le degré de crédibilité du parlement béninois et de ses ressources humaines sur le plan international, constitue un tremplin pour assurer un meilleur positionnement du pays sur l’échiquier politique international. << Par ailleurs, nous répondons, autant que faire se peut, aux nombreuses invitations qui nous sont adressées, et multiplions les entretiens avec des personnalités du monde entier, sur des sujets de politique internationale >>, a affirmé Louis Gbehounou Vlavonou. Il n’y a pas eu que des interventions à l’extérieur pour la manifestation de la diplomatie Parlementaire.
<< Aussi, accueillons-nous des invités de marque qui nous rendent visite, à leur initiative ou à l’invitation des groupes interparlementaires d’amitié. Dans ce cadre, le parlement béninois, sous la huitième législature, a reçu de nombreuses personnalités dont, entre autres : le Président de la République de l’Inde (en juillet 2019) ; le Vice-président de la Conférence consultative politique du peuple chinois (décembre 2019) ; une délégation du groupe de travail “Coopération économique et développement” du Bundestag allemand (juin- juillet 2021) ; une délégation de sénateurs français, membres du groupe interparlementaire d’amitié France Afrique de l’Ouest (septembre 2021) ; une délégation du Groupe interparlementaire d’amitié Cameroun-Bénin (en novembre 2021) ; une délégation de parlementaires autrichiens (avril 2022) et ; deux missions d’information et de contact de l’APF (février 2020 et mai 2022)…>>, a informé le president du parlement Béninois, mettant en exergue de grands diplomates reçus à son cabinet et avec lesquels d’importants projets ont été signés.

En ce qui concerne le partenariat avec le ministère des Affaires étrangères, le président de la deuxième Institution Républicaine a déclaré toute sa satisfaction ainsi que sa disponibilité à favoriser une conjugaison mutualisée des expériences et des compétences de chacun afin de mieux affronter les défis et enjeux stratégiques et modernes. Le tout, en restant dans le strict respect du principe de la séparation des pouvoirs.
Le ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Aurelien Agbenonci, a montré lui aussi sa satisfaction à ce partenariat né entre la diplomatie Régalienne et la celle Parlementaire. Les différentes prouesses notées et mises sur le compte de la diplomatie Parlementaire ont été félicitées et saluées par l’Autorité ministérielle. La présence du ministère des affaires étrangères au lancement de la 3e édition de la diplomatie Parlementaire montre de l’intéressement de la chose par le ministère et la la signature d’un accord de partenariat entre les deux institutions permettra la mise en place d’un cadre de concertation entre le Parlement et le ministère des Affaires étrangères à travers la fourniture d’une assistance requise par les services extérieurs du ministère des affaires étrangères aux personnalités du Parlement pendant leurs déplacements à l’extérieur par exemple, d’après l’intervention de Aurélien Agbenonci.

Pour le Secrétaire général admnistratif de l’Assemblée nationale Mariano Ogoutolou. Le Parlement travaille et se bat tous les jours à sauvegarder sa position dans toutes les grandes instances internationales, même avec le peu de ressources consacrées à ses activités internationales. Ainsi, la diplomatie parlementaire dans notre pays entend exister, aux côtés de la diplomatie d’État dans un esprit de complémentarité, comme garante des choix de notre peuple et de ses aspirations, a estimé le Mariano Ogoutolou. Cet accord de partenariat va contribuer à accompagner la politique extérieure du Bénin en consolidant toutes les initiatives diplomatiques Béninoises pour une action Parlementaire et régalienne cohérente et efficace.
Pour clore enfin ses propos, le président de l’Assemblée Nationale du Benin, Louis Vlavonou a fait un rappel élogieux de l’institution parlementaire par le fait qu’au fil des années, << le parlement béninois a su développer des relations efficaces et dynamiques en bâtissant un important réseau mondial de contacts, générateur d’effets positifs sur le travail parlementaire, voire sur la société béninoise en général >>.

Aristocrate Goussikindé.

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Liés

Municipalité de Cotonou et le Port autonome de Cotonou : Un partenariat concrétisé

La Municipalité de Cotonou et le Port Autonome de Cotonou sont sur...

Législatives en France : Adrien Quaterennens renonce à sa candidature

Le député sortant de La France Insoumise (LFI), Adrien Quatennens, renonce à...

Modernisation des Marchés du Bénin : Le Marché de Cadjèhoun inauguré

Ce samedi 15 juin 3024, le gouvernement a procédé à l’inauguration du...