A LA UNEAFRIQUEBéninPOLITIQUE

Réunion du CIP/Uemoa à Cotonou : Les attentes du président Vlavonou pour un Bac unique dans l’UEMOA

Cotonou accueille depuis le lundi dernier, la réunion de l’inter sous-comité en charge des affaires générales institutionnelles et des politiques sectorielles du CIP/ UEMOA. A l’occasion, le président de l’Assemblée nationale Louis G. VLAVONOU a offert un dîner de gala aux membres du CIP/UEMOA au cours duquel il est revenu sur les défis qui attendent l’institution communautaire et surtout les attentes des assises de Cotonou dont les travaux sont entre autres axés sur l’harmonisation du Baccalauréat dans l’espace UEMOA.

En effet, le 09 juin 2021 au restaurant Le Berlin de Cotonou, les hôtes du président Louis Gbèhounou Vlavonou ont eu la chance de découvrir culturellement le Bénin. A cette rencontre conviviale, on pouvait noter la présence des membres du bureau et de la Conférence des présidents de l’Assemblée nationale, des députés membres du CIP/Uemoa,  du Secrétaire général administratif de l’Assemblée nationale, des directeurs des structures techniques de l’Assemblée nationale et leurs adjoints, du Commandant militaire du groupe de sécurité de l’Assemblée nationale.

Deux allocutions ont marqué la soirée dînatoire. D’entrée, le président de l’Assemblée nationale a adressé ses mots de compassion et de solidarité au peuple frère du Burkina-Faso, qui a été durement éprouvé par l’attaque meurtrière qui a fait une centaine de victimes civils, dans la nuit du 4 au 5 juin dernier, puis a ensuite remercié les députés de l’espace UEMOA pour le déplacement à Cotonou. Dans son adresse, le président  VLAVONOU a rendu un hommage aux pères fondateurs de l’espace UEMOA qui, très tôt, ont pris conscience de la complémentarité de nos économies et ont décidé de conjuguer les efforts de leurs pays respectifs, à travers la mise en place d’institutions d’intégration sous régionale, à l’image de l’UEMOA. Cela a permis, a-t-il poursuivi, d’enregistrer des avancées depuis plus de décennies notamment en ce qui concerne la création d’un marché commun basé sur la libre circulation des personnes, des biens et des capitaux, la convergence macroéconomique et l’harmonisation des législations nationales des États membres dans les secteurs socio-économiques. Cependant, beaucoup de défis restent encore à relever.

LNB

C’est pour cette raison que le numéro 1 des parlementaires béninois a salué une fois encore la tenue à Cotonou des assises du Cip/Uemoa consacrées entre autres, aux questions relatives à l’harmonisation du Baccalauréat et à la mise en œuvre des directives communautaires par les Etats membres de l’Union. « …J’ose espérer que les conclusions auxquelles vous parviendrez permettront au CIP d’engager des réflexions en vue de la formulation de recommandations à l’endroit de la Commission de l’UEMOA, des Etats membres et pourquoi pas, à l’endroit des Parlements nationaux… », a confié le président Louis Gbehounou VLAVONOU avant de conclure sur une note de paix.

Malgré « les frontières ont été tracées et il va falloir que nous les effaçons  de nos têtes. Nous devons travailler la main dans la main…” a déclaré le président du CIP/Uemoa Rossan Noël TOE qui a remercié le Président de la République, le président de l’Assemblée nationale et le peuple béninois pour leur accueil chaleureux. Enfin, Rossan Noël TOE réitère l’engagement du CIP/Uemoa à statuer sur les préoccupations de la communauté comme c’est le cas de ces assises de Cotonou d’où sortiront des recommandations sur le projet d’instauration du Bac unique dans l’espace UEMOA.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock Détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité