POLITIQUE

Rentrée Politique des militants de Dangbo : Le PRD peut braver les 10% (Dixit Gratien Ahouamènou)

La rentrée politique des militants du Parti du Renouveau Démocratique (PRD) de Dangbo s’est déroulée dans ladite commune, ce week-end. À travers cette cérémonie, le vice président du Parti du Renouveau Démocratique (PRD), Gratien Ahouanmènou, a une fois de plus dégainé sur la question d’un réaménagement de la règle des 10%, une disposition du code électoral de 2019, proposé par son parti lors de la rencontre médiateur – partis politiques. L’homme politique, en langue wémè, est revenu sur le sujet et la nouveauté dans son intervention, ce week-end, au sujet de la même question du réaménagement de cette régle, c’est qu’il a affirmé avoir pris l’initiative, pour l’intérêt général de tous les partis, allés pour cette compétition à venir.

En effet, au nom du PRD, dont il incarne la Vice Présidence, Gratien Ahouanmènou a confessé avoir osé pour tous, et non pour lui seul. Il a expliqué à ses militants qu’il a proposé cet allègement de la loi sur cette règle, un peu deja trop pimentée et suffisamment sévère pour facilement se percher au parlement, non pas pour l’intérêt de son parti. Il n’a pas fait cette proposition pour le PRD, insiste-t-il. Il faille réduire un tout petit peu la saveur trop pimentée afin que la nourriture puisse être accessible à tous les invités et multiplier la chance d’accessibilité de tous à la bonne dégustation du met. Le met trop pimenté risque sa finition au bon appétit de quelques privilégiés, déjà aguerris pour, au détriment des plus faibles. Pour Gratien Ahouanmènou, la proposition faite n’a pas été opportuniste et égoïste, dans le favoritisme et le bien être uniquement que pour le PRD, mais pour le bien être et l’intérêt de l’ensemble des partis, dans l’objectif, d’ << éviter à nouveau un parlement homogène >>. Explication faite à ses militants en langue vernaculaire wémègbé

LNB

Pourtant, le PRD se réclame de la mouvance présidentielle, Attitude très ambiguë et que l’opinion nationale n’arrive pas à comprendre chez les tchoko-tchoko et dans leur démarche. À supposé un instant qu’au terme des législatives de janvier prochain, il donnait que le PRD s’ajoutait aux deux qui siègent actuellement à l’hémicycle, il attribuera quel nominatif à ce Parlement. Mais malgré la bonne volonté du PRD, se faisant avocat défenseur de tous les partis politiques du Bénin, par rapport à cette règle de 10% d’éligibilité appliquée dans l’attribution des sièges aux élections, une disposition du code électoral voté en 2019, le Vice Président du parti de l’arc-en-ciel reste optimiste, serein et confiant en la possibilité du PRD de braver les éventuelles entraves et difficultés qui se retrouveraient sur sa route, en promettant réaliser le record des 10%, grâce à son encrage politique dans tout le pays.

Aristocrate Goussikindé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité