A LA UNEPOLITIQUE

Recours à la justice de la CEDEAO par l’ancien Président de la République : Yayi confirme le retrait de sa plainte

L’ancien Président Boni Yayi avait introduit un recours à la cour de justice de la CEDEAO en 2019, créant un contentieux judiciaire entre lui et l’Etat béninois. Pour cause, les 52 jours d’assignation à résidence surveillée lui infligée en son temps, pendant lesquels les forces de l’ordre avaient encerclé son domicile dans le quartier Cadjehoun, suite à la crise post-electorale et qualifiée d’affaire dite  » torture morale et violation des droits humains « . Il s’agit d’un contentieux qui ne connaîtra en effet plus de fin, puisque, le plaignant, l’ex président Boni Yayi, a retiré sa plainte.

Le processus a été stoppé par un désistement d’action adressé par le demandeur qui a permis à la Cour de justice de la Cedeao de radier le dossier de son rôle ce mercredi 13 juillet 2022. Le président d’honneur du parti « Les démocrates » a confirmé l’information sur sa page Facebook, toujours ce même mercredi 13 juillet 2022. L’acte, a-t-il fait savoir, vise à permettre et favoriser la paix au Bénin. L’homme a désormais pris son bâton de pélerin de la paix pour ainsi, montrer l’exemple pour un processus de rétablissement de l’entente et de la bonne ambiance dans le navire Bénin. L’objectif, étant également de permettre la libération de tous les prisonniers politiques, le retour de tous les exilés et l’organisation d’un dialogue politique inclusif sur l’avenir de notre patrie commune conformément à la volonté de notre peuple, a souligné Boni Yayi dans son message sur sa page Facebook. Lire l’intégralité de ce message.

<< Mes chers compatriotes,
Suite à la rencontre du 22 Septembre 2021 entre le Président Talon et moi, j’ai décidé de retirer mes plaintes concernant ma mise en résidence surveillée durant 52 jours pour contribuer au processus de paix devant aboutir à la libération de tous les prisonniers politiques, le retour de tous les exilés et l’organisation d’un dialogue politique inclusif sur l’avenir de notre patrie commune conformément à la volonté de notre peuple .
Je reprécise que cette plainte concerne uniquement ma mise en résidence surveillée et celle de ma famille sans aucune décision de justice. Ce retrait est intervenu quelques mois après cette première rencontre.
L’ heure de Dieu est toujours la meilleure pour nos souhaits.
La paix est un don de Dieu (Romains 1:7, Jean 14 :7). La Paix est un des piliers du fruit du Saint Esprit (Galates 5:22). Incarnons tous les valeurs de Dieu.
Que Dieu vous bénisse! Glorifions Le pour ses bontés inépuisables et sa miséricorde infinie >>.

Aristocrate Goussikindé

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Liés

Déclarations intempestives contre le Bénin : Kemi Séba visé par une plainte à Cotonou.

Une plainte a été déposée au Tribunal de première instance de Cotonou...

Conseil des Ministres du mercredi 22 mai 2024 : L’intégralité du compte rendu

Le Conseil des Ministres s’est réuni mercredi, le 22 mai 2024, sous...

Coopération Gabon – France : Brice Oligui Nguema en France.

Le Président gabonais effectuera son premier voyage officiel en France du 28...

L’Espagne, l’Irlande et la Noverge reconnaissent à leur tour : L’Etat de la Palestine (146 pays sur les 193 de l’ONU reconnaissent l’Etat de Palestine)

Combien de pays reconnaissent désormais l’existence d’un Etat palestinien ? Avec l’annonce de...