A LA UNEInvité de la semainePOLITIQUESOCIETE

« QU’EST-CE QU’IL DEVIENT ? » : ÉPIPHANE QUENUM, ANCIEN PREFET ATLANTIQUE-LITTORAL

Résistant, imperturbable et solide homme politique, Epiphane QUENUM est un homme politique très actif et un passionné de la chose politique béninoise.

De par son caractère bouillant, ses opinions tranchées, ses affirmations sans appel, il est souvent objet de critique chez plus d’un béninois.

Autrefois membre actif du parti de la Renaissance du Bénin, il a été député à l’Assemblée Nationale. Le 16 septembre 2013, il décide de rompre les amas avec la RB et crée son parti « le Rassemblement pour la Démocratie et la République » (RDR).

À la faveur du conseil des ministres du 20 Août 2015, l’ancien président du CPS-Lépi est nommé préfet de l’Atlantique et du Littoral.

Suite à la nouvelle charte des partis politiques qui imposent aux acteurs politiques de revoir leur copie, dans ce cadre, Epiphane QUENUM et les membres du RDR ont décidé de rallier l’Union Progressiste.

Mouvancier bon teint, il a affirmé récemment : “Après analyses de la situation socio-économique et politique morose actuelle du pays, marquée de réformes, et reconnaissant les aspirations au mieux-vivre du peuple béninois, le bureau politique du RDR a dans une déclaration traduit sa vision du parti par rapport aux réformes du gouvernement.”.

INTERCON SECURITY

Cependant, cela fait un moment que l’homme a disparu du radar politique béninois. Un silence inquiétant qui fait réfléchir plus d’un, quand on pense à cet homme très dynamique et même bien cultivé.

Qu’est-ce qui lui est arrivé ? Quelle difficulté a-t-il ? Ou bien a-t-il peur du régime Talon dont il est pourtant un des soutiens ?

Ou bien a-t-il décidé d’aller se reposer et pourquoi ?

Il urge que l’ancien préfet de l’Atlantique-Littoral sorte de son mutisme pour reprendre sa place dans l’arène politique nationale. Il n’aura pas raison de prendre prématurément une retraite politique non seulement au vue de son âge, mais aussi compte tenu des enjeux qui s’imposent à notre pays.

Où qu’il soit, il doit donner de la voix. S’il reste dans la mouvance présidentielle, qu’il le confirme. S’il a changé d’avis, il doit le faire savoir.

En tout état de cause, l’utilité d’Epiphane QUENUM n’est plus à démontrer.

Nous y reviendrons…

G.I.H.S.A

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock Détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité