A LA UNEBéninPOLITIQUE

Mise en œuvre de l’agenda 2040 relatif à la protection de l’enfant : Les acteurs béninois en atelier bilan

Dans le cadre de la célébration de la 31ème édition de la Journée de l’Enfant Africain (JEA), il a été organisé à l’INFOSEC de Cotonou, un atelier bilan de la mise en œuvre de l’agenda 2040 de l’Union Africaine.
Le top de cette rencontre a été donné dans la matinée de ce mardi 15 Juin 2021 à l’INFOSEC de Cotonou sous les auspices de Madame Véronique TOGNIFODE, Ministre des Affaires Sociales et de la Microfinance, en présence de la Représentante de l’UNICEF au Bénin; du Directeur national de SOS, Village d’enfants Bénin ; de Plan international Bénin et des autres acteurs de la chaîne de protection de l’enfant au Bénin.
L’atelier vise à faire le point sur les cinq (5) ans de mise en œuvre de l’agenda 2040 à travers le bilan de l’intégration ou non des dix (10) aspirations de l’agenda 2040 à travers les politiques et les stratégies de protection de l’enfant au Bénin.
Dans son discours d’ouverture, la Ministre TOGNIFODE, après avoir fait un état des lieux de la situation des enfants au Bénin ainsi que des efforts du Gouvernement pour le respect de leurs droits, a rappelé qu’un sursaut est nécessaire pour un « Bénin encore plus digne de nos enfants ». Pour elle, « nous sommes tous interpellés eu égard de nos engagements pour la protection des enfants ».
L’occasion de cette rencontre qui se tient, en plein processus d’actualisation du Plan d’Actions de la Politique Nationale de Protection de l’Enfant (PA/PNPE), permettra, selon la Ministre, de définir de nouvelles stratégies et activités en lien avec les thématiques émergentes. Elle a remercié les partenaires techniques et financiers pour leur appui technique et financier et exhorté les participants à faire des recommandations fortes pour des actions novatrices pouvant impacter effectivement le quotidien des enfants en situation difficile et pouvant accompagner la noble ambition continentale de rendre l’Afrique digne des enfants.
Monsieur Salimane ISSIFOU, Directeur national de SOS Villages d’enfants, et Madame Djanabou MAHONDE, Représentante de l’UNICEF sont intervenus pour indiquer que l’avènement de cet agenda, qui favorisera une Afrique digne des enfants, a connu une avancée majeure pour les acteurs de prise en charge des enfants. Ils ont, chacun, dans sa prise de parole, félicité les uns et les autres pour les résultats positifs obtenus au Bénin et remercié le Gouvernement pour les efforts faits pour l’éducation et la protection des enfants.
En effet, malgré l’arsenal juridique quasi exhaustif, le cadre institutionnel multi acteurs et les différentes stratégies et actions mises en œuvre, l’enquête démographique de santé (EDS) 2017 révèle que 91% d’enfants béninois de 1 à 14 ans ont été victimes de violences psychologiques ou physiques durant le mois précédent l’enquête. De même, 23% des enfants de 5 à 17 ans sont impliqués dans le travail des enfants en menant des travaux dangereux et 3 filles sur 10 sont mariées avant leur majorité.
L’étude sur la pauvreté et les privations des enfants, réalisée en 2016 par le Ministère du Plan et du Développement en utilisant la méthode MODA a démontré que la grande majorité des enfants de 0 à 17 ans subissent des privations dans les domaines de la santé, de la nutrition, de l’assainissement, de l’eau potable, du logement et de l’éducation. Ces quelques statistiques montrent que beaucoup restent à faire et c’est bien l’objectif général de cet atelier : contribuer à la lutte contre les violences, abus et exploitations faits aux enfants en République du Bénin.
La 31ème édition de la JEA de cette année est donc une occasion pour mobiliser les acteurs et les enfants autour des préoccupations majeures du pays en matière de protection de l’enfant.
Source : gouv.bj

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock Détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité