ECONOMIE

Microcrédit Alafia : une solution pour réduire sensiblement le taux de pauvreté

La ministre des affaires sociales et de la microfinance, Véronique Tognifode, a effectué une tournée de sensibilisation dans le département du Borgou du vendredi 04 au samedi 05 février 2022. C’était en prélude au lancement de la phase 2 du microcrédit Alafia. Elle s’est rendue dans les communes de Pèrèrè, Bembèrèkè et tchaourou.

Face aux femmes, la ministre a exposé les avantages du Microcrédit Alafia. Véronique Tognifode a expliqué que l’État prend en charge les frais de décaissement et de remboursement avec un taux d’intérêts très bas de 4% . Cette phase 2 du microcrédit Alafia passé et à cent mille (100000).

<< Comme annoncé, le Gouvernement a mis suffisamment de moyens à la disposition du FNM dans le cadre de la mise en œuvre du microcrédit Alafia. Notre objectif est de réduire sensiblement le taux de pauvreté dans le pays et d’aider les femmes à être économiquement autonome >> , a déclaré la ministre.

Étaient présents à cette séance de rencontre avec les femmes, les représentants des services financiers décentralisés(SFD) partenaires du Fond National de la Microfinance (FNM), les élus communaux et locaux, les assistants sociaux, les femmes leaders, des responsables de groupements feminins.

Ces groupements feminins actifs des localités sillonnées ont reçu la visite de la ministre. Il était question pour la ministre de s’enquérir de leur condition de travail et de l’utilisation faite des matériels mis à leur disposition.

Aristocrate Goussikinde

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *