SOCIETE

MICROCRÉDIT ALAFIA II ET ARCH Le gouvernement relance la machine avec 15 milliards de FCFA

La réunion hebdomadaire du Gouvernement s’est penchée sur les conditions de mise en œuvre de la phase II du microcrédit Alafia et du financement des artisans cibles du projet Assurance pour le Renforcement du Capital Humain (ARCH). Après examen des résultats obtenus lors de la première phase, le gouvernement a décidé de booster les activités en ordonnant le décaissement de 15 milliards de FCFA.

Le gouvernement reste très attentif au développement des microactivités de subsistance. La mise en place de la politique d’aide à travers la microfinance porte des fruits et suscite beaucoup d’engouement dans la population. Celle développée par le Gouvernement et qui porte le nom “ALAFIA” a fait ses preuves en sortant plusieurs citoyens de la précarité.

Au regard du succès enregistré par la première phase et pour permettre aux bénéficiaires de développer davantage leurs activités, il est prévu au titre de l’année 2022, un volume de décaissement de 15 milliards de FCFA.

LNB

Cette phase II va consister, outre le maintien des crédits actuellement consentis, à mettre en place une nouvelle formule pour la prise en compte des demandes de la tranche de 50.001 à 100.000 FCFA et à financer des porteurs de projets parmi les artisans cibles du projet ARCH.

Par ailleurs, en vue de créer un impact économique plus marquant, les microcrédits restent ouverts à toutes les populations éligibles, y compris celles qui avaient déjà bénéficié des crédits de 30.000 à 50.000 FCFA.

S’agissant des artisans, le volume de décaissement prévu pour 2022 est de 5 milliards de FCFA. Il servira à prendre en charge ceux formés sur le dispositif ARCH et ayant un besoin de financement compris entre 100.000 et 2.000.000 de FCFA, les prêts devant être remboursés dans un délai de 18 mois au plus, à un taux d’intérêt de 9%.

Quant aux autres artisans non pris en compte sur le volet formation de ARCH, ils pourront bénéficier des produits classiques des systèmes financiers décentralisés avec le soutien du Fonds national de la Microfinance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité