A LA UNEPOLITIQUE

Législatives de 2023 au Bénin : le Médiateur pour les élections apaisées

Le Médiateur de la République, Pascal Essou, voudrait anticiper et bien jouer son rôle. Ainsi, les partis politiques officiellement enregistrés et amenés à participer aux prochaines élections législatives du 08 janvier 2023, ont été invités par le Mediateur de la République, du 25 avril au 4 mai 2022 à Grand-Popo, pour échanger sur la question.
L’objectif de la rencontre est le suivant : Chaque formation politique composée de cinq membres aura l’occasion d’exprimer ses pensées et ses ambitions et souhaits dans le cadre de l’organisation de ces élections. Chaque parti disposera de deux bonnes heures pour présenter ses observations sur le processus électoral en cours actuellement au Bénin, et ce, sous l’écoute et l’assistance des membres de l’institution.

Après l’écoute et l’enregistrement des observations des Partis, la délégation de la méditation de la République devra faire également des propositions et des recommandations. Ainsi, la méditation ne fera pas que écouter, lors des échanges avec les Partis politiques, mais aura à s’exprimer sur les observations relevées et trouver des solutions pour que ces élections se fassent dans la joie et l’allégresse.

Des débats vont avoir lieu pour permettre à chacun de sortir ce qu’il aura dans le cœur. À l’issue du processus où tous les partis politiques satisferont à cet exercice, un procès-verbal sera élaboré et adressé au Gouvernement.
Toutes les formations politiques ont déjà reçu leur invitation et c’est le parti Restaurer la Confiance (RLC) qui sera le dernier à s’entretenir avec les membres du Médiateur de la République. Selon le président de ce parti, Iréné Josias Agossa, toutes les dispositions sont prises pour apporter au Médiateur de la République leurs contributions afin de réussir le pari des élections législatives apaisées, inclusives et transparente. Quant au Parti Restaurer l’Espoir (RE), son président, Candide Azannaï et son bureau n’ont affiché aucun signe de manifestations par rapport à cette initiative.

<< une orchestration similaire aux manœuvres irresponsables du pouvoir dit de la rupture ayant endeuillé toutes les précédentes parodies électorales depuis son avènement en 2016 >>, a exprimé RE de Candide Azanaï.

Aristocrate Goussikinde

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Liés

Conseil des Ministres du mercredi 28 février 2024 : L’intégralité du compte rendu.

Le Conseil des Ministres s’est réuni mercredi, le 28 février 2024, sous...

Projet IFADEM (Initiative francophone pour la formation à distance des Maîtres : Cinq Départements en formation

Le Directeur de Cabinet du Ministre des Enseignements Maternel et Primaire, Monsieur...

Le Maire de Cotonou et Président de l’Association nationale des Communes du Bénin (ANCB): Luc Attrokpo Victime d’un accident

Le Maire de Cotonou, Luc Atrokpo a été victime d’un grave accident...