A LA UNEAFRIQUEBéninCOMMUNIQUESOCIETE

Journée Internationale de la Liberté de la Presse: Le CNPA-BENIN sacrifie à la tradition

(INTÉGRALITÉ DE LA DÉCLARATION DU PRÉSIDENT DU CNPA-BENIN À L’ENSEMBLE DU MONDE DES MÉDIAS DU BÉNIN)

LNB

Chers collègues,
Professionnels des médias, en vos rangs et grades différents,
Aujourd’hui, le monde entier célèbre la PRESSE.
C’est la journée mondiale de la presse ou encore journée internationale de la liberté de presse. Au-delà d’une journée de réflexion pour les professionnels des médias relativement aux questions de liberté de la presse et de l’éthique professionnelle, chaque 3 mai est retenue par la communauté internationale pour célébrer la liberté de la presse. Cet événement sert surtout de balise de rappel aux gouvernants sur la nécessité de respecter leur engagement en faveur de la liberté de la presse.
Le thème retenu pour célébrer la Journée mondiale de la liberté de la presse cette année est, «L’information comme bien public». Ceci témoigne de l’importance et du caractère sacro-saint d’une information juste, véridique et libre. Ce thème ne constitue pas moins une invite à davantage de professionnalisme et de responsabilité de la part des journalistes dans la recherche, le traitement et la livraison de l’information dont l’accès en amont doit rester ouvert et accessible. Car, une information ouverte et accessible au journaliste est le gage certain de lutte contre l’infox et autres contenus préjudiciables.
Je m’en voudrais de ne pas avoir une pieuse pensée pour la mémoire de tous ceux d’entre nous, tombés sur le champ de bataille, le stylo ou le micro en main. Dieu leur accorde une vie éternelle.
Ma pensée va également à l’endroit de tous les professionnels des médias malades ou tourmentés pour diverses raisons. Dieu les assiste afin qu’ils soient vite libérés.
Comme l’année écoulée, le 03 Mai de cette année intervient dans un climat dominé par la Covid-19. Chers collègues, recevez toute mon admiration et tous mes encouragements pour la poursuite de l’œuvre de service public que vous accomplissez malgré cette pandémie, avec son cortège de mesures barrières, qui restreint notre champ d’interventions. C’est le lieu de féliciter tous les acteurs des médias pour leur sens élevé de sacrifice.
Aussi voudrais- je féliciter le Président de la République, son Excellence Patrice TALON pour sa volonté manifeste à accompagner la presse béninoise vers le renouveau. Cependant, des efforts supplémentaires doivent être faits pour que la liberté de presse au Bénin soit une évidence.
Chers collègues, chers professionnels des médias,
Retenez que le CNPA-Bénin ne se lassera pas des efforts à fournir et des sacrifices à consentir afin que la démocratie béninoise rayonne mieux aujourd’hui et demain qu’hier. En témoigne notre engagement quotidien pour renforcer les bases d’une presse professionnellement structurée et autonome à travers l’initiative de la table ronde de la presse et des médias, organisée du 19 au 20 Février 2021 à Cotonou. Les actes, recommandations et résolutions issues de ces assises majeures augurent de lendemains meilleurs à notre corporation.
Il est vrai que le dernier rapport de “Reporter sans frontières” nous révèle qu’au Bénin, la situation n’est pas des plus reluisantes et mérite d’être corrigée. Et cette tâche, comme vous pouvez vous en rendre compte, revient surtout aux autorités gouvernementales. Je les exhorte à s’y atteler.
Mesdames et Messieurs,
Je souhaite que nos autorités de tutelle et nos partenaires à divers niveaux accordent plus de crédits à la bonne collaboration qui doit exister entre eux et le CNPA-Bénin afin qu’ensemble, nous construisions une presse béninoise modèle pour la sous région et pourquoi pas pour l’Afrique et le monde.
Au Bénin, les réseaux sociaux battent leur plein et dictent leur loi. Nous sommes à l’ère du numérique. De nombreux sites d’informations et la diffusion des chaines de télévisions numériques se partagent l’espace médiatique.
Nous savons que la révolution numérique est un phénomène universel que nul ne saurait arrêter. Que ce soit dans la presse ou d’autres aspects de la vie, la capacité d’adaptation est un gage de réussite dans la course vers le développement. Le débat sur la responsabilité des journalistes doit permettre de concevoir un cadre professionnel ou réglementaire destiné à renforcer la crédibilité des informations par la crédibilisation des journalistes. Leur capacité de contribuer à la construction de la démocratie et la préservation de la paix est à ce prix.
En vous réitérant, la volonté et l’engagement plusieurs fois exprimés par le CNPA-Bénin de ne ménager aucun effort pour jouer sa partition, nous vous souhaitons une très bonne célébration.
Dieu nous bénisse et nous protège contre le coronavirus.
Vive la presse libre du Bénin
Vive le CNPA BENIN.
Vive le BENIN.
Je vous remercie.

Évariste Seth HODONOU

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock Détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité