MONDESOCIETE

France : un policier menacé de révocation après des messages racistes

En France, alors qu’une brigade du 93 est sur le point d’être démantelée suite à des soupçons de violences et de trafic de drogue, une nouvelle affaire vient ternir l’image de la police. En effet, à Rouen, un policier noir a déposé plainte contre six de ses collègues, après qu’il ait découvert être au centre d’insultes et moqueries racistes.

Au cours d’un conseil de discipline, a notamment été réclamée, la révocation pure et simple d’un adjoint de sécurité de la police nationale. Dans les faits, ce dernier tenait de violents propos racistes à l’encontre de l’un de ses collègues, directement dans un groupe WhatsApp. Un autre adjoint a été jugé et la même sanction a été réclamée, même si les avis n’ont pas été aussi tranché sur ce cas-là.

LNB
Une nouvelle affaire pour la police française

Une source syndicale proche du dossier a confirmé que le dossier a été envoyé en urgence au Préfet et ce sera à lui de décider si, oui ou non, les sanctions réclamées peuvent être confirmées. Les autres policiers concernés sont eux aussi visés par une procédure d’exclusion, votée cette fois-ci, à l’unanimité.

L’IGPN, saisie sur ce dossier

Suite au dépôt d’une plainte, une enquête a été ouverte par l’IPGN, l’inspection générale de la police nationale, pour diffamation non-publique aggravée et pour provocation non publique à la discrimination. Arte Radio s’était finalement procuré les enregistrements WhatsApp et les a partagé, donnant par la même occasion, un nouveau souffle au mouvement anti-violences et racisme au sein de la police.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock Détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité