A LA UNEANNONCESCOMMUNIQUEMONDEPOLITIQUESOCIETESPORT

Fédération chinoise de football : Chen Xuyuan condamné à perpétuité

Chen Yuyuan a été condamné ce mardi 26 mars 2024 par un tribunal de la province du Hubei à la prison à vie pour avoir accepté des pots-de-vin dans le cadre de ses fonctions. Une sanction qui intervient dans le cadre d’un grand ménage dans le football chinois. D’après les informations, pour le tribunal de la province centrale du Hubei qui l’a condamné en première instance, Chen Xuyuan a profité de ses différents statuts pour percevoir illégalement des sommes d’argent dont les montants étaient « particulièrement énormes ». La cour de Hangshi a fait les comptes : le prévenu, aujourd’hui condamné à la privation de liberté à perpétuité, aurait accepté des pots-de-vin à 217 reprises en treize ans, pour près de 81 millions de yuans, soit 10,5 millions d’euros. Ces versements se sont produits lorsqu’il était à la direction du SIPG (Shanghai International Port Group), le principal opérateur du port de Shanghai, entre février 2011 et juin 2019. Ces versements auraient alors dépassé les 40 millions de yuans. La corruption s’est poursuivie ensuite lorsqu’il a pris la présidence de l’Association chinoise de football, a rappelé le tribunal : « Chen Xuyuan a accepté les demandes du président du promoteur China Fortune Land Development de fournir une assistance pour l’organisation d’événements, des recommandations de poste et des approbations de qualification pour le club de football de l’entreprise. » Au total, l’ex-président de la fédération chinoise de football a reçu plus de 30 millions de yuans (3,8 millions d’euros) de la part de neuf clubs de football. Des petits arrangements entre amis allant jusqu’aux matchs truqués qui ont gangréné le foot chinois ces dernières années et bloquant l’équipe nationale. Cette dernière n’a pu se qualifier pour la dernière coupe du monde ; l’équipe de Chine se trouve aujourd’hui à la 79e place du classement Fifa. À la barre, Chen Xuyuan a reconnu les faits et a fait des excuses auprès des amoureux du football : « Les supporteurs peuvent comprendre que les équipes chinoises jouent mal, mais ils ne peuvent pas accepter la corruption. Je m’excuse ici publiquement et leur demande pardon. » À la peine d’emprisonnement, le tribunal a ajouté la déchéance des droits politiques du condamné et la confiscation de tous ses biens personnels.

Flora HOUNSOUNOU

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Liés

Lutte contre le terrorisme au Mali : Deux refuges des groupes terroristes traqués

Les Forces Armées Maliennes (FAMa) ont trouvé ce vendredi 19 avril 2024,...

Drame dans la commune de Banikoara : Un CA se donne la mort

Ce dimanche 21 avril 2024, le chef de l’arrondissement de Sompérékou, Karim...

Réunion de la coordination nationale du parti Les Démocrates : Le parti s’enracine

Le parti que dirige l’ancien chef de l’État, Yayi Boni a tenu...