A LA UNEPOLITIQUE

Démission de Joseph Djogbenou de la Cour constitutionnelle : Amouda Razaki, Président intérimaire

Comme convenu et programmé, le Président démissionnaire de la haute juridiction a passé service ce Mercredi 13 juillet 2022 au Vice-President de l’institution, Razaki Amouda-Issifou, désormais, president intérimaire jusqu’à la désignation d’un autre à ce poste. Sauf retournement de situation, un de ceux pressentis pour le remplacement du désormais ex president de la Cour constitutionnelle, est Me Adrien Houngbedji.

À ce sujet, l’article 12 de la loi organique de la haute juridiction dispose << Un membre de la cour constitutionnelle peut démissionner par une lettre adressée au Président de la dite cour >>. L’intéressé, en tant que conseiller de la cour est d’abord membre avant d’être président de l’institution. En cela, la même disposition informe que << la nomination du remplaçant intervient au plus tard dans le mois de la démission. Celle-ci prend effet pour compter de la nomination du remplaçant >>. Donc, en la matière, le nom du nouveau président de la Cour constitutionnelle sera connu au plus tard la fin de ce mois de juillet 2022, histoire de conduire le mandat en cours à terme, restant normalement 11 mois.

Pendant la cérémonie de passation de service, le président sortant de la Cour constitutionnelle, Joseph Djogbenou a prononcé un discours d’aurevoir à ses ex collaborateurs de travail.
Discours du président Joseph Djogbénou lors de la cérémonie de passation de charges..
<< […] avec ce personnel, vous n’êtes pas en famille, qu’il n’y a pas de complaisance, il n’y a que de la rigueur au service de la République. Vous êtes chacun des soldats de la République. Vous êtes contributeur de la garantie des droits chacun de nous au service des Conseillers de la Cour Constitutionnelle
Que la rigueur administrative soit votre règle. Que la rigueur  dans la gestion soit votre règle.
Aujourd’hui, avec les réformes qui sont intervenues, le Secrétaire Général est confirmé SG de la Cour, Mr Fara est nommé Greffier en chef à la Cour. Les objectifs doivent être rigoureusement atteints.
Veuillez à faire en sorte que le manuel de procédure soit votre document de travail. Nous tous citoyens nous vous observons. La convivialité est nécessaire mais la rigueur est impérative.
Je voudrais vous remercier d’avoir compris cela. Je voudrais aussi adresser toute ma gratitude aux agents de sécurité qui ont veillé sur nous de nuit comme de jour sur chacune de nos familles. Monsieur le Président, maintenant que le moment est venu de vous inviter à assurer et à assumer dans sa plénitude les fonctions de représentant de la Cour et de la Direction de la Cour sur tous les plans, je voudrais vous assurez de ma prière, de mon soutien là où je serai. Soyez rassuré que partout où il sera nécessaire, je suis, serai l’une des personnes qui comprendrait le mieux les déterminismes qui sont les vôtres, les contraintes qui sont les vôtres et les décisions que vous allez prendre et à très bientôt.
C’est l’un de nos excellents écrivains Eustache Prudencio de regretté mémoire qui a donné pour titre à l’un de ses ouvrages: << ailleurs, un jour peut être >>. Je vous dis << Ailleurs un jour certainement >>

Je vous remercie >>.

Aristocrate Goussikindé

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Liés

Lutte contre le terrorisme au Mali : Deux refuges des groupes terroristes traqués

Les Forces Armées Maliennes (FAMa) ont trouvé ce vendredi 19 avril 2024,...

Drame dans la commune de Banikoara : Un CA se donne la mort

Ce dimanche 21 avril 2024, le chef de l’arrondissement de Sompérékou, Karim...

Réunion de la coordination nationale du parti Les Démocrates : Le parti s’enracine

Le parti que dirige l’ancien chef de l’État, Yayi Boni a tenu...