A LA UNEECONOMIE

Coopérations FMI-Benin : conclusion d’un accord de la FEC et MEDC pour 2022

Le Fonds Monétaire International (FMI) a organisé deux réunions successives, avec des Autorités représentant le Bénin, à Cotonou et à Washington DC respectivement du 04 au 13 Avril et du 19 au 22 Avril 2022. Le FMI, avec à sa tête constant Lonkeng, a négocié avec les représentants du Bénin, un nouveau programme élargi au crédit et au financement, au titre de facilité élargie de crédit (FEC) et de mécanisme élargi de crédit (MEDC). Un accord a issue des négociations tenues entre les deux parties, accord qui aidera et facilitera à la réalisation des politiques économiques et financières du Bénin, dans le cadre du PAG 2021-2026, dès sa validation par le conseil d’administration de l’institution de Bretons Woods. Ledit accord sera soumis à la mi-juin 2022 au conseil d’administration de l’institution de Betton Woods pour approbation. Le représentant du FMI, Constant Lonkeng, s’en est réjoui véritablement réjoui en ces termes :

<< Je suis heureux d’annoncer que les autorités Béninoises et l’équipe du FMI sont parvenues à un nouvel accord au niveau des services, pour une durée de 42 mois, au titre à la fois de la facilité élargie de crédit (FEC) et le mécanisme élargi de crédit (MEDC), afin d’appuyer le programme économique et financier des autorités du Bénin >>, s’est réjoui constant Lonkeng. Ce programme est innovant, du fait de sa durée de financement, 42 mois. Les programmes ce ce type sont d’habitude prévus pour ne pas dépasser 36 mois et constitue une exception par cet accord conclu, dans la politique de financement du FMI. Prévu pour 42 mois, << l’accès exceptionnel proposé au titre ce programme à hauteur de 484.058 millions de DTS (soit environ 700 millions de dollars, ou 391 % de la quote-part du pays) vise à aider le Bénin à répondre à des besoins urgents de financement, préserver la stabilité macroéconomique et soutenir son plan national de développement axé sur la réalisation des objectifs de développement durable (ODD) >>, selon constant Lonkeng. Le décaissement de la moitié se fera en 2022, soit dans la même année de conclusion de l’accord.

LNB

Les ressources mobilisées permettront de prioriser les dépenses et améliorer leur efficience. Elles permettront de satisfaire aux besoins de financement urgent en matière de développement et de sécurité, et d’une certaine manière, à un développement de l’être humain axé sur un développement centré sur son épanouissement, par sa perméabilité aux services publics de base mis en place par l’État et sa protection dans les zones vulnérables.
<< Compte tenu du niveau des inégalités de revenu au Bénin, le programme appuyé par le FMI au titre de la FEC/du MEDC est axé sur un « développement centré sur l’épanouissement de l’homme » en améliorant l’accès aux services publics de base et la présence de l’État dans les zones vulnérables, conformément à l’’ approche civile ” du Gouvernement pour l’atténuation des risques sécuritaires. La réalisation de ces objectifs ambitieux passera par un engagement sans faille en faveur des réformes et un soutien technique et financier solide de la part des partenaires au développement du Bénin afin de compléter l’appui financier exceptionnel du FMI, largement concentré sur l’année en cours>>, a déclaré constant Lonkeng.
Après avoir nommément cité les autorités Béninoises ayant participé aux négociations, le FMI, par la voix du représentant de l’institution, a remercié ces autorités pour leur franche collaboration à avoir mené à bon terme les travaux.

<< L’équipe a rencontré M. Wadagni, Ministre d’État, Ministre de l’Économie et des Finances, M. Bio Tchané, Ministre d’État, Ministre du Développement et de la Coordination de l’action gouvernementale, M. Dagnon, Conseiller spécial du président Talon, M. Assilamehoo, Directeur national de la BCEAO (banque centrale régionale), le Général Bada, Directeur du cabinet militaire du Président de la République, des représentants du ministère des Affaires sociales et de la Microfinance et de la commission bancaire de l’UMOA basée à Abidjan, des hauts fonctionnaires de l’administration béninoise, des représentants de la société civile et du monde des affaires et divers bailleurs de fonds, notamment des représentants de la Banque africaine de développement, du Programme alimentaire mondial et de la Banque mondiale. L’équipe du FMI tient à remercier les autorités et les diverses parties prenantes pour leur accueil chaleureux à Cotonou et pour les entretiens de qualité qui ont été ouverts et constructifs >>, a déclaré constant Lonkeng.

Aristocrate Goussikinde

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité