A LA UNESOCIETE

Bradage de domaines publics à Porto-Novo : Charlemagne Yankoty prend le taureau par les cornes

Le très dynamique Maire de la ville de Porto-Novo, Charlemagne Yankoty, a tenu une séance d’informations avec les conseillers municipaux, sages et notabilités de sa ville. Il ressort que plusieurs parcelles relevant du domaine public ont été frauduleusement distraites. Cet état de chose qui compromet l’image de marque de la ville, ne saurait continuer. Charlemagne Yankoty qui a pris le taureau par les cornes promet sévir dans les prochaines semaines. Pour joindre l’acte à la parole, “des dispositions sont déjà en cours pour récupérer et ramener dans les propriétés de la ville, toutes ces parcelles distraites du patrimoine commun”, a-t-il informé. L’annonce a été faite le 30 novembre dernier lors du lancement de la session budgétaire à la maison internationale de la culture de Porto-Novo.

Entre autres comme défis qui attendent le Maire de Porto-Novo, il y a les conflits domaniaux. En effet, ‘’les lotissements réalisés dans la ville ont fait de nombreux sinistrés qui affublent de critiques acerbes l’administration municipale et traduisent la mairie devant les tribunaux ou le Médiateur de la République’’. Et c’est dans cette veine que plusieurs parcelles relevant du domaine public ont été frauduleusement vendues à des particuliers de la ville.

LNB

Par ailleurs, la session s’est penchée sur les questions budgétaires. Il est utile de rappeler que la présente session s’ y est consacrée afin de voter le budget primitif de la municipalité de Porto-Novo pour l’année 2021, lequel budget présente un montant de 2.767.447.170 F CFA, pour les recettes de fonctionnement contre 2.757.677.120 F CFA, en 2020, soit une augmentation de 0,53% à causes des prévisions de recettes fiscales qui sont légèrement revues à la hausse. Devant ses collègues conseillers municipaux et des têtes couronnées et notabilités, le Maire Charlemagne Yankoty a informé que les recettes d’investissement s’élèvent à 3.697.068.586 F CFA contre 1.657.666.834 F CFA pour l’année 2020. Cette augmentation, dira l’autorité, est due aux investissements prévus dans le cadre de la construction de l’hôtel de ville. « Les décisions que nous prendrons aujourd’hui à travers le vote de ce budget seront donc déterminantes dans le fonctionnement de toute la municipalité au cours de l’année 2021 », a conclu le convainquant Maire.

Aussi, a-t-il ajouté que le quatrième trimestre de l’année 2020 marque la dernière avant la clôture de l’année civile. Au cours de cette période, les résultats enregistrés s’inscrivent toujours dans la tendance baissière observée depuis l’avènement de la pandémie de la COVID-19 et accentuée par la construction des marchés Ouando et Ahouangbo. Malgré les efforts consentis dans le recouvrement des recettes fiscales au cours de cette période, l’autorité a annoncé que la comparaison des recettes de 2020 avec celles de 2019, les oblige à reconnaître qu’il faut davantage repenser la stratégie et de mode opératoire, au risque de sombrer dans l’impossibilité de couvrir les charges. « A titre illustratif, les équipements marchands ont réalisé au cours de cette période 36.845.960 F CFA de recettes contre 69.445.966 dans la même période en 2019, soit 40,64% de réalisation. Dans le même ordre d’idées, le cumul réalisé au titre des autres recettes non fiscales en 2020 s’élève à 438.784.780 F CFA contre 700.452.021 F CFA en 2019, soit 62,64%… », selon le Maire.

Charles Christel ADOMASSE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock Détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité