A LA UNEBéninPOLITIQUE

Bénin : le nouveau règlement du parlement renforce la réforme du système partisan (B. DEGLA)

Au cours de la deuxième session extraordinaire du mardi 14 juillet 2020, les députés béninois ont modifié le règlement intérieur de l’Assemblée Nationale (A.N). À l’unanimité, ils ont procédé à l’adoption de la résolution n°2020-01 portant règlement intérieur de l’Assemblée nationale. Sur Golfe TV, lors d’une interview, le député Benoît DEGLA a expliqué les nouvelles dispositions contenues dans le nouveau règlement de l’hémicycle. Il estime que ce nouveau règlement résout les problèmes de transhumance politique et renforce la reforme du système partisan.

Des partis politiques forts

Plusieurs modifications ont été apportées au règlement intérieur du parlement. Alors que des contradictions s’observaient, le lundi 06 juillet dernier au niveau de certaines dispositions du nouveau règlement, les députés ont tout de même procédé à la modification du règlement de l’Assemblée Nationale. Entre autres articles qui ont subi des modifications et autour desquels des consensus ont été trouvés nous avons les articles 24, 25, 50,94, 113.1, 113.3, etc. Alors qu’il expliquait les nouvelles dispositions du nouveau règlement, Benoît DEGLA a fait savoir que ce nouveau règlement répond aux désirs et aux aspirations de Patrice TALON qui avait souhaité ” dépoussiérer le paysage politique ” béninois avec la réforme du système partisan.

LNB
Il estime qu’à chaque fois que l’occasion se présente de reformer le paysage politique il faut le faire. L’objectif est de ” faire en sorte que les partis politiques soient de plus en plus fort ” a-t-il affirmé. Donc, selon lui, ce nouveau règlement du parlement vient ainsi à point nommé pour renforcer la reforme du système partisan prônée par le gouvernement de la rupture car il répond aux exigences de Patrice Talon.

” On n’est pas arrive à contrer les nuisances de la transhumance “

Les modifications majeures ont été apportées aux articles 24 et 25 du règlement du parlement. Le but visé est d’éviter la transhumance politique et de donner plus d’encrage à la réforme du système partisan, c’est ce qu’on pourrait retenir des explications de Benoît DEGLA au micro de nos confrères de Golfe TV. Selon l’esprit de l’article 24.1 expliqué par l’ancien ministre de la défense, les députes issus d’un même parti à l’assemblée nationale doivent se regrouper en un seul groupe parlementaire. ” Désormais si vous êtes 20, 30 élus sur une liste d’un parti politique, …. vous devez vous constituer un seul groupe ” a-t-il fait savoir. Il a indiqué qu’aucun de ces groupes ne peut contenir moins 10 % de l’effectif de l’assemblée, soit 9 personnes.

Il est permis aux partis n’ayant pas atteint les 10 % de l’effectif de l’assemblée de se rallier aux autres partis pour des nominations ou autres propositions connexes a martelé Benoit DEGLA. Cela permettra selon lui de limiter la transhumance politique. Il a expliqué que toutefois si un député n’est ” plus en odeur de sainteté avec ” son parti il peut ” démissionner “. Il reconnaît tout de même qu’ “on (le Bénin nldr) ” n’est pas arrivé à contrer les nuisances de la transhumance ” et estime que ce nouveau règlement est le meilleur instrument pour y arriver et renforcer la reforme du système partisan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock Détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité