MONDESPORT

Ballon d’or 2018 : au Grand Palais, faux suspense et vraie révolution

TOPSHOT - (FromL) 2018 FIFA Ballon d'Or awarded for best player of the year, Men's Ballon d'Or Real Madrid's Croatian midfielder Luka Modric, Women's Ballon d'Or Olympique Lyonnais' Norwegian forward Ada Hegerberg and Under-21 Ballon d'Or (Kopa trophy) Paris Saint-Germain's French forward Kylian Mbappe pose at the end of the 2018 FIFA Ballon d'Or award ceremony at the Grand Palais in Paris on December 3, 2018. The winner of the 2018 Ballon d'Or will be revealed at a glittering ceremony in Paris on December 3 evening, with Croatia's Luka Modric and a host of French World Cup winners all hoping to finally end the 10-year duopoly of Cristiano Ronaldo and Lionel Messi. / AFP / FRANCK FIFE

« On fait comme si on n’était pas au courant, ok ? ! » Lorsque Bixente Lizarazu se présente devant les journalistes avant le début de la cérémonie du 63e Ballon d’or, tout le monde sait que le Croate Luka Modric sera sacré en fin de soirée. Le podium est éventé depuis deux semaines et le classement complet des trente meilleurs joueurs de football de la planète circule sur les réseaux sociaux depuis la fin d’après-midi. Le joueur du Real Madrid est élu meilleur joueur de l’année devant le Portugais Cristiano Ronaldo et le Français Antoine Griezmann.

Au Grand Palais, où se tient la petite sauterie, tout le monde tente donc de faire comme s’il « ne savait pas ». 120 journalistes de 25 nationalités différentes et 1 500 invités regardent un film dont ils connaissent déjà la fin, pourtant historique, le Croate mettant fin à l’hégémonie de Cristiano Ronaldo et de Leo Messi qui se sont partagé le trophée ces dix dernières années. Mais la déception de ne pas voir un Français récompensé, après le titre mondial conquis par les Bleus en Russie cet été, est palpable.

Griezmann fait bonne figure

Il faut dire que cette cérémonie, organisée à Paris, est tournée vers la France et les champions du monde, qui espéraient tant conclure cette année 2018 avec le Ballon d’or pour l’un des siens. Finalement, Griezmann (3e), Mbappé (4e), Varane (7e), Kanté (11e), et Pogba (15e) se sont contentés des « places d’honneur ». Sans doute le plus déçu, Antoine Griezmann. « Il ne fallait pas être à la maison les deux premiers jours », quand on lui a annoncé qu’il ne remporterait pas le Ballon d’or, a-t-il honnêtement déclaré. Des mois de trophées et de campagne finalement vains. Le joueur de l’Atlético Madrid fait contre mauvaise fortune bon cœur au Grand Palais. Il répond aux questions du maître de cérémonie David Ginola, embrasse la coupe du monde, écoute Vegedream, puis s’éclipse sitôt le gala terminé.

Sans doute le plus floué, Raphaël Varane, seul joueur au monde à avoir remporté la Ligue des champions et la Coupe du monde la même année et seulement 7e du classement, n’a pas fait le déplacement jusqu’à Paris. A l’instar de nombreux joueurs, Messi et Ronaldo les premiers, qui ont également brillé par leur absence sous la voûte majestueuse du Grand Palais.

Lire la suite : https://www.lemonde.fr/football/article/2018/12/04/ballon-d-or-2018-au-grand-palais-faux-suspens-et-vraie-revolution_5392315_1616938.html?utm_medium=Social&utm_source=Twitter#Echobox=1543908531

Source : Internet

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Liés

L’éphéméride de l’Espoir : Msg Isidore de-Souza

Né le 04 avril 1934 à Ouidah, Isidore de Souza descendant de...

Frontière Bénin – Niger après la décision de la CEDEAO: Niamey maintenant sa fermeture

La Cédéao a annoncé samedi 24 février à Abuja la levée des...

Préparatifs des Jeux Africains 2024 : La descente des Ministres

En prélude à la participation du Bénin à la 13ème édition des...