POLITIQUE

Audience au palais de la présidence : visite du Secrétaire exécutif du conseil de l’entente

En visite de travail au Bénin, le Secrétaire exécutif du conseil de l’entente, Marcel Amon Tanoh, a frôlé l’entrée du palais de la Marina, le lundi 09 mai 2022. Nouvellement nommé à ce poste, l’objectif, était venir se présenter au Président Patrice Talon et se faire connaître comme nouvel homme à la tête de cet organe important de l’institution. C’est dans le même sillage que le nouveau Secrétaire Exécutif s’est déjà rendu au Togo voisin, en février 2022, pour recueillir du Président togolais, des orientations, en vue de la réussite de sa mission, le Togo qui préside la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement du Conseil de l’Entente.

Vu le jour un 29 mai 1959, le Conseil de l’Entente est une organisation économique sous-régionale de l’Afrique de l’Ouest, regroupant cinq Etats de l’Afrique de l’Ouest. Il s’agit du Togo, Bénin, côte d’Ivoire, Burkina Faso, et du Niger. À part la côte d’Ivoire, le reste des États membres de ce conseil sont rien que des pays limitrophes au Bénin. À part venir se présenter, le secrétaire exécutif du conseil de l’entente est venu au Bénin, discuter avec son président, de l’avenir de l’organisation. Comment faire pour que le conseil de l’entente soit une institution de creuset politique à forte raisonnance de dialogue, d’association, de solidarité et de mise en commun des forces et atouts de chaque membre, à travers des orientations de développement.

LNB

Une initiative ainsi qu’une façon de voir les choses, bien accueillie, comprise et partagée par le président, Patrice Talon, à travers son adhésion à toutes les projections proposées par l’hôte de la Marina, pour un bonne santé du conseil de l’entente et indispensables pour sa survie, a-t-il confié à sa sortie d’audience. De nationalité Ivoirienne, l’homme fut un ancien ministre des affaires étrangères de la Côte d’Ivoire et est devenu Secrétaire Exécutif de l’institution sous-régionale, grâce au président de la Côte d’Ivoire, Alassane Dramane Ouattara. Et parlant justement de la Côte d’Ivoire, il faut noter que c’est ce pays qui a été à l’origine et la source de la naissance du conseil de l’entente, par son feu Président et père de l’indépendance, Félix Houphouët Boigny.

Pour rappel, le Conseil de l’Entente est la doyenne des institutions sous-régionales Ouest-Africaines. Sur l’initiative de Félix Houphouët Boigny (Côte d’Ivoire), quatre chefs d’Etat ont signé l’Acte Constitutif du Conseil de l’Entente. Il s’agit de Félix Houphouet Boigny de la Côte d’Ivoire, Hubert Koutoukou Maga du Dahomey (Bénin), Hamani Diori du Niger et Maurice Yaméogo de la Haute Volta (Burkina). Et tout ceci se passait un 29 mai 1959. L’Institution sous régionale a commencé avec 4 Etats. Ce n’est qu’en 1966, que le cinquième pays, le Togo devint membre du Conseil. Au départ, il ne s’agissait que d’un instrument de solidarité financière et diplomatique. Il n’y avait que des réunions de Chefs d’Etat et un Secrétariat Général tournant et lié au pays qui assure la Présidence en exercice de la Réunion des Chefs d’Etat.

C’est la réforme du 8 décembre 1973 qui en fera une institution internationale et un instrument de solidarité financière et économique.

Aristocrate Goussikindé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité