A LA UNEANNONCESBéninCOMMUNIQUEElectionsPOLITIQUESOCIETE

Après la rencontre de Talon et les Démocrates : La FCBE met en garde Boni Yayi

Le parti force cauris pour un Bénin émergent (FCBE) a tenu quelques heures après la rencontre Patrice Talon Yayi Boni une conférence de presse au cours de la quelle le parti a estimé que l’ancien président n’est pas fondé à parler au nom de l’opposition. Alors qu’une récente correspondance du parti Les Démocrates adressée au parti Force cauris pour un Bénin émergent faisait présager un début de collaboration entre les deux plus grandes formations politiques de l’opposition ayant des élus, une conférence de presse tenue par le parti de Paul Hounkpè semble remettre en cause l’idée de cette collaboration. En effet, ce mercredi 29 novembre 2023 à son siège à Cotonou, Paul Hounkpè et les autres responsables du bureau politique du parti après décryptage de la rencontre tenue mardi 28 novembre 2023 au palais de la présidence de la République entre le président Patrice Talon et une délégation du parti Les Démocrates a dénié la capacité à l’ancien chef d’Etat de parler au nom de l’opposition. « Militantes et militants du parti Force Cauris pour un Bénin Émergent,
Mesdames et Messieurs les journalistes, comme tous les Béninois, nous avons suivi l’audience accordée le lundi 27 novembre 2023 par le Chef de l’Etat aux responsables du parti Les Démocrates. Au cours de cette audience, Monsieur Boni Yayi, président du parti Les Démocrates a déclaré dans sa revendication de représentation de l’opposition dans les Institutions en charge de l’organisation des élections que notre parti, la Force Cauris pour un Bénin Émergent (FCBE) n’est pas de l’opposition« , s’est indigné l’ancien ministre. Faisant un détour dans une époque récente, Paul Hounkpè a rappelé certains comportements de l’ancien chef d’Etat qui frisent selon lui un esprit de dénigrement, de vengeance, de refus de la contradiction et de la volonté de compromettre à tout instant la paix dans le pays. « De 2016 à 2018, nous avons tous travaillé à la transformation de notre Alliance d’alors en un parti politique. Chaque responsable en ce qui le concerne s’est investi pour la participation de notre parti aux élections législatives de 2019. Mais pendant que le pouvoir travaillait à créer les conditions pour nous empêcher de participer aux élections, Monsieur Boni YAYI notre président d’honneur en ce moment était aussi dans la prédisposition que nous boycottions les élections. Ainsi donc, nous avons assisté à toute une mobilisation pour un soulèvement. Des Béninois ont perdu la vie et lui-même bloqué à son domicile pendant 52 jours. « , a rappelé l’ancien ministre de la culture. Ayant tiré les conséquences des violences à un moment où nous n’avions plus d’existence légale et contraints à la clandestinité, a poursuivi Paul Hounkpè, nous avons décidé dans le but de préserver la paix dans notre pays, de remplir les formalités pour avoir notre récépissé d’existence légale afin de continuer le combat politique toujours dans l’opposition au régime en place. « Ce choix fait par la plupart des responsables du parti n’a pas plu à Monsieur Boni YAYI. Toujours animé par l’esprit de vengeance alors qu’il avait accepté le récépissé et qu’ensemble nous avons décidé de participer aux élections communales de 2020, il a unilatéralement décidé de démissionner du parti avec comme consignes fermes l’interdiction d’utiliser son nom et son image sous peine de poursuites judiciaires.
Les dirigeants du parti FCBE ont pris leurs responsabilités et ont décidé de respecter ses volontés en évitant de l’attaquer et d’évoquer son nom au cours des campagnes électorales. Malheureusement, malgré le respect observé vis-à-vis de lui, Monsieur Boni YAYI n’a jamais cessé de calomnier, de vilipender et de traîner dans la boue notre parti et ses responsables depuis 2020« , a déploré Paul Hounkpè dans sa déclaration de presse. pédales et est mû par un esprit de dénigrement, de vengeance, de refus de la contradiction et de la volonté de compromettre à tout instant la paix dans notre pays. « Aussi avons-nous du mal à comprendre cette haine en vers des gens qui l’ont soutenu sans réserve pendant 10 ans. Au regard de ce constat désolant, la FCBE dénie à Monsieur Boni YAYI la capacité et le droit de se prononcer au nom de l’opposition béninoise. Par ailleurs, nous mettons en garde le Président du parti Les Démocrates et sa clique de s’attaquer encore aux attributs de notre parti la FCBE sous peine de poursuites judiciaires« , ont martelé les conférenciers.

Flora HOUNSOUNOU

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Liés

L’éphéméride de l’Espoir : Msg Isidore de-Souza

Né le 04 avril 1934 à Ouidah, Isidore de Souza descendant de...

Répression au non-respect du code de la route : L’opération lancée

A partir de ce vendredi 1er mars 2024, une vaste opération de...

Perturbations dans la fourniture de l’énergie électrique : Le Gouvernement prend des mesures

Les populations béninoises notamment les clients de la Société Béninoise d’Énergie Électrique...