A LA UNEPOLITIQUE

VICE-PRESIDENT EN 2021 : SACCA LAFIA LE BON CHOIX

Le Ministre de l’intérieur et de la sécurité publique depuis l’avènement de la Rupture, Sacca Lafia fait partie du carré de fidèles qui entoure le Président Patrice Talon. A son poste, le premier flic du Bénin fait preuve d’un savoir faire qui pourrait jouer en sa faveur pour le fauteuil de vice-président de la République en 2021. Discret mais efficace, Sacca Lafia pourrait poursuivre l’aventure avec Talon les prochaines années dans un fauteuil plus confortable que celui du ministère de l’intérieur. Là où l’axe Nord-Sud refait depuis surface dans le débat politique, ce cadre pourrait davantage être utile à la rupture. Il est l’homme qu’il faut pour barrer la route aux clivages nord-sud sur lesquels certains politiques comptent prendre appui pour aller en campagne contre le président de la république.

 

Artisan de la fusion de la police et la gendarmerie en Police Républicaine, le Ministre Sacca Lafia a su maintenir ses troupes sous discipline et travailler à chasser du cœur des béninois et des étrangers résidents au Bénin le sentiment d’insécurité qui prévalait autrefois. Depuis, l’homme qui a rendu la police proche des populations, mène un bras de fer avec les  délinquants, criminels et les divorcés sociaux. Dans cette sous-région secouée par des attaques terroristes, des crises électorales et répressions policières sanglantes, si le Bénin fait exception et est considéré comme un  pays de sécurité, c’est en partie grâce aux actions de l’infatigable Sacca Lafia.

LNB

Occupé le poste de vice-président en 2021 serait pour lui, l’heure de la moisson pour sa fidélité et sa rigueur au commande de la sécurité publique depuis 2016. Son expérience pourrait servir au Bénin dans les prochaines années quant on sait que des terroristes rôdent à nos portes au  Niger, au Nigéria et au Burkina-Faso où ils sont bien implantés.

Ces vingt dernières années, Sacca Lafia est devenu un acteur politique de premier plan. Né le 21 octobre 1952, il fut ancien premier vice-président de l’Assemblée nationale du Bénin et plusieurs fois Ministre. Vétérinaire de formation, il est plusieurs fois élu à l’Assemblée nationale. Il fut également président du CosLépi. C’est donc un leader qui connait bien la chose politique et les rouages du pouvoir. Le prendre comme vice président, c’est donné même un contenu à ce poste auquel les béninois ne sont pas habitués. Maintenant, c’est le candidat Talon qui décidera de qui doit être son vice président.

Charles Christel ADOMASSE

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock Détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité