AFRIQUEInvité de la semaineSOCIETE

Nécessité et avantages de la spécialisation pour les journalistes, présenté par Anneke VERBRAEKEN, journaliste d’investigation néerlandaise au Bénin

Née aux Pays-Bas, Anneke VERBRAEKEN, journaliste d’investigation néerlandaise au Bénin a été l’invité à la causerie débat à l’émission CAFE MEDIAS PLUS. L’objectif est de partager avec ses pairs la réalité de son métier et la raison de se spécialiser dans ce métier.

Le journalisme est une fonction noble qui mérite beaucoup d’attentions et de sérénité. N’est pas journaliste qui veut, mais qui peut. Et encore moins quand on veut se spécialiser dans un domaine donné. Lors de son discours, elle a partagé les expériences vécues de son parcours de journaliste d’investigation.

C’est une fonction parachevée d’énormes obstacles qu’on peut surmonter avec abnégation et rigueur. Pour elle, il a fallu près de neuf ans pour se spécialiser dans son métier. Nous pouvons déduire des difficultés qu’elle a pu rencontrer. Par exemple, elle se trouvait au milieu des affrontements politiques entre populations et gouvernants, enfermée en prison au Rwanda et au Burundi pour avoir critiqué la méthode de gestion desdits gouvernants.

Quelques solutions pour être un vrai spécialiste :

INTERCON SECURITY
  • Etre unique dans son domaine et capable d’apporter des solutions et suggestions à des organisations, pays et autres;
  • Savoir choisir la spécialité avec soin tout en étant passionné par le sujet qui nous intéresse ;
  • Travailler sérieusement dans le but d’aboutir à de bons résultats. L’objectif à atteindre est l’obligation de résultat. Beaucoup de journalistes peuvent devenir des consultants.
  • Etre un vrai journaliste et non un porte-parole d’un bord politique. L’idée est mise sur le fait que beaucoup de journalistes, au lieu de se montrer discrets et rester neutres, préfèrent s’afficher d’un bord donné comme de l’autre. Ceci n’est pas être journaliste, mais plutôt un porte-parole.

Son conseil pour ses pairs, est de mettre du sérieux et de la passion dans le métier dans lequel nous exerçons. Elle recommande aux gouvernants d’apporter toute l’attention et soutien nécessaires à la presse en générale, afin qu’elle exécute à mieux son cahier de charge.

A.A.

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock Détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité