A LA UNEAFRIQUESecurité

Terrorisme dans le sahel : quand le torchon brule entre Paris et Bamako

Le Premier ministre du Mali a lancé une nouvelle attaque contre les autorités françaises accusées d’avoir formé des rebelles dans le nord.

Choguel Maïga, le Premier Ministre du Mali, a donné une interview à l’agence Russe RIA Novosti. C’était en marge de la journée mondiale du Coton à Genève dans la nuit de vendredi à samedi. « La France a créé une enclave au Mali, elle a formé et entraîné une organisation terroriste à Kidal », a déclaré le Premier ministre malien Choguel Maiga.

Choguel Maïga souligne qu’ « Arrivée à Kidal en 2013 lors de l’offensive contre les groupes armés qui ont envahi les régions du nord, la France a interdit l’armée malienne de rentrer à Kidal. Elle a créé une enclave ». Puis, le Premier ministre malien d’ajouter : « Qu’est-ce qu’elle a fait ? »

LNB

« Ansardine, une organisation terroriste internationale, une branche d’Al-Qaïda au Mali, son chef, les Français ont pris, ses deux adjoints pour former une autre organisation », a martelé Choguel Maiga. Le Premier ministre malien note, en outre, que « les Français ont des groupes armés qui sont entrainés par des officiers français, nous en avons les preuves ». Choguel Maïga demande donc à la France de retirer rapidement ses militaires du Mali.

Les tensions sont montées d’un cran entre entre les deux pays, depuis la déclaration du chef du gouvernement malien lors de la 76e Assemblée générale des Nations Unies. Le 25 septembre, un éventuel contrat entre le groupe privé paramilitaire russe Wagner avec le Mali a ravivé de vieilles tensions.

VALERY BERNABE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock Détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité