A LA UNEElectionsPOLITIQUE

Suite à la décision de la cour constitutionnelle: Les Démocrates sont candidats

Suite à la décision de la cour constitutionnelle:
Les Démocrates sont candidats

Fin de suspens dans ce qu’on pourrait appeler depuis quelques jours déjà, l’affaire Les Démocrates dans le cadre des Législatives de janvier prochain.
Les prières du président de ce parti de l’opposition radicale, Éric Houndete, ont prospéré et ses cris de détresse face à une éventuelle participation ou non à ces Législatives s’estompent car la haute juridiction s’est prononcée et a tranché en faveur de l’opposant. Le parti Les démocrates ira bel et bien aux élections législatives du 8 janvier 2023 par un remplacement des détenteurs des 4 quitus fiscaux en problème par d’autres candidats.
Le recours du parti de l’opposition recalé a été faite spécialement contre la direction générale des Impôts (DGI) l’accusant être à l’origine des dossiers incomplets déposés à la commission électorale nationale autonome (CENA) en n’ayant pas respecté les délais requis. À la barre, Éric Houndete soutien que plusieurs militants du parti n’ont pas reçu leur quitus fiscal dans le délai indiqué par la loi qui est de 15 jours, maxi. Or, ces militants ont fait leurs demandes les 03 et 04 Octobre 2022, ce n’est qu’après le 02 novembre 2022 que certains ont reçu les observations de la DGI. D’autres militants ont reçu leurs quitus fiscaux la 07 novembre 2022, soit après la date de clôture du dépôt des dossiers à la CENA. Par ailleurs, selon Éric Houndete, la plateforme de délivrance en ligne des quitus fiscaux n’était accessible qu’après le 30 Septembre 2022. Et donc, tout ceci fût fait à dessein. Les avocats de la partie plaignante, ont soutenu que c’est le << non respect du délai de délivrance >> appuyé par << le retard accusé dans l’accès de la plateforme >> du fait de la DGI qui ont favorisé la difficulté de dernière heure rencontrée par Les Démocrates en empêchant le parti de respecter les délais de la CENA. Par conséquent, les avocats ont plaidé pour que la haute juridiction ordonne la CENA, la prise en compte de la liste remembrée de Les Démocrates aux Législatives du 08 janvier 2022.
Dans sa décision, la Cour Constitutionnelle a répondu favorablement au plaidoyer des avocats du parti de Éric Houndete et a ordonné la commission électorale nationale autonome (CENA) de considérer la liste de candidatures à elle remise le Mardi 15 novembre 2022 par la formation politique de l’opposition. Cette liste est celle révisée pour remplacer la première sur laquelle se trouvaient des candidats sans quitus fiscaux. Par cette décision, la CENA est désormais appelée à réexaminer le dossier du parti en opérant sur un nouvel examen approfondi de la liste de remplacement pour sa validation ou non. Ainsi, ce parti se trouve relancer dans la course si tout se passe bien pour lui lors de ce deuxième examen de son dossier et pourrait rentrer en possession de son récépissé définitif vendredi 18 novembre 2022.
La décision a été prise ce jeudi 17 novembre 2022 par la Cour constitutionnelle à l’issue de l’audience qui s’est tenue au siège de la Haute juridiction à Cotonou en présence du Directeur Général des impôts, Nicolas Yenoussi.

Aristocrate Goussikindé.
[11:10, 18/11/2022] Moukaram A.M. BADAROU: Obtention du récépissé définitif à Moele-Bénin :
Le message de Ayadji aux militants

Militantes et militants de Moele-Bénin ;

Sympathisantes et Sympathisants de Moele-Benin ;

Admiratrices et Admirateurs hardis et discrets de Moele-Benin ;

Il est des moments de la vie où le soupir d’une halte sonne comme un soulagement qui revigore en même temps qu’il incite à reprendre la marche pour parfaire le parcours.

Camarades militants,

Chers compagnons de lutte,

Nous voilà aujourd’hui en possession de notre récépissé définitif pour notre participation aux élections législatives du 8 janvier 2023, la première de l’histoire de notre parti politique.

Mais aujourd’hui ne peut s’apprécier sans hier et même avant hier.

Avant hier, c’était en juillet 2018 à Awaya, où nous avons pris un chemin de rêve sous la bannière d’une devise pour guider nos pas (Vérité-Travail-Patrie) et avec comme seules armes, notre fougue et notre sincérité, deux valeurs qui étaient suffisantes pour triompher de tout ce que nous avons traversé et que je me refuse de rappeler ici. Notre devise fut ce liant qui a réussi à mobiliser des milliers de béninoises et de béninois désireux de bâtir leur pays en faisant dos aux pratiques avilissantes dont notre classe politique a le secret. C’était donc le début de notre noble combat politique qui consacre notre crédibilité sur l’échiquier politique national.

En effet, quel honneur et quel bonheur de se mettre au service du plus grand nombre du peuple dans un élan de sacrifice et d’oubli de soi ! Vous y êtes arrivés non pas sans souffrance et je vous en félicite.

Hier, c’était nos actes manqués d’où nous avons su tirer leçons et enseignements, mais surtout maturité pour faire d’aujourd’hui la halte qui enchante les militantes et militants de notre parti en même temps qu’elle cloue définitivement le bec à nos détracteurs. Vous avez réussi à donner du sens à cet adage : l’échec est la mère du succès et je vous en félicite.

Aujourd’hui, c’est l’obtention du récépissé définitif de notre participation aux élections législatives de janvier 2023 et une fois encore je vous félicite.

Militantes et militants de Moele-Bénin,

Chers camarades,

Je viens de vous retracer brièvement le parcours qui, à cette étape, nous fait oublier les peines d’hier. A la cérémonie d’investiture de nos candidats le mercredi 2 novembre 2022 au Bénin Royal Hôtel de Cotonou, j’avais prononcé une phrase qui avait retenu l’attention de plus d’un car nombreux furent ceux d’entre vous de l’intérieur comme de l’extérieur, nombreux furent nos sympathisants et autres admirateurs discrets qui l’ont relevée : Moele-Bénin est une fierté nationale car c’est le seul parti qui, sans passe-droit et uniquement guidé par ses convictions fortes a travaillé dur pour obtenir tout ce qui fait de lui un parti respecté par les honnêtes citoyens. Et c’est là où réside toute votre fierté :

– Fierté d’avoir cru à un idéal ;

– Fierté d’avoir surmonté tant d’obstacles ;

– Fierté d’avoir persévéré face à l’adversité malsaine et aux diffamations les plus sordides ;

– Fierté d’avoir tout simplement cultivé le Croire en soi, base de toute réussite dans la vie et donc aussi en politique.

Cette victoire d’étape que constitue l’obtention de ce récépissé définitif doit nous inciter à préparer la prochaine étape avec encore plus de force et de détermination afin de pouvoir savourer une autre victoire au lendemain du 8 janvier 2023.

Pour ma part et comme j’ai su vous le montrer depuis 2018, je reste résolu pour conduire la barque Moele-Bénin à bon port afin que la symbolique de notre dénomination prenne tout son sens : Moele-Bénin doit être la moelle épinière qui nourrit l’énergie vitale de notre pays et y entretient la santé de ses organes nécessaires à son épanouissement et à son développement. Nous en avons désormais les capacités car nous savons nous battre seuls et gagner.

A vous tous, mon exhortation reste le même :

Restez soudés pour le prochain combat ;

Restez déterminés et résolument engagés pour la campagne qui va commencer ;

Restez sereins pour gagner la prochaine étape.

Ce sont les conditions sine qua non pour faire prendre corps au Bénin inclusif.

Pour la fierté nationale par l’inclusion, osons donc l’inclusion pour un Bénin inclusif.

Je vous remercie.

Jacques O H S Ayadji.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *