POLITIQUE

Rencontre Médiateur – Partis politiques dans le cadre des législatives 2023 : Les tchoko-tchoko proposent une révision des 10%

C’est à l’occasion de la rencontre Médiateur- Partis politiques, initiée par le Médiateur de la République du Bénin, Pascal Essou, en vue d’un déroulement pacifique des législatives 2023, que le Parti du Renouveau Démocratique (PRD), a émis, à travers ses échanges avec le Médiateur de la République, la proposition suivante: celle de revoir la disposition du code électoral voté en 2019, au sujet de la règle des 10% d’éligibilité. Les tchoko-tchoko proposent une révision de cette disposition, tout en ne déviant pas vers une proposition de suppression du fameux casse-tête des participants du parti de l’arc-en-ciel. Tout, sauf abrogation de la règle, selon amples explications données par le parti.

En effet, le parti du PRD, mandaté au cours des échanges déroulés à Grand-Popo, par Gratien Ahouanmènou, Emmanuel Zossou, David Houinsa, Awaou Alabi Codjo et Herbert Mègnonhouina, quatre ténors du PRD, a proposé un allègement de la règle de 10% d’éligibilité appliquée dans l’attribution des sièges aux élections. Selon cette règle, tout candidat parti à cette élection doit obligatoirement avoir obtenu, après le déroulement du scrutin, un taux de couverture éligible à 10%, au moins, évalué sur toute l’étendue du territoire national. Le parti qui couvre un taux d’éligibilité de 10% sur l’ensemble du territoire national, même s’il n’est pas adulé ou voulu a tel ou tel région, passe d’office, et obtient son billet d’entrée, pendant que le parti, voulu, s’il couvrait même 100% de taux d’éligibilité, dans cette région, sera bloqué et reste calé. L’objectif de la réforme, c’est de parvenir au Bénin à des partis tres forts et suffisamment représentatifs de toutes les régions du Bénin dans son entièreté. C’est une réforme qui prône la constitution et la promotion de blocs, au détriment de la singularité, dans le fonctionnement des Partis.

LNB

Et voici ce que les disciples de Me Adrien Houngbedji, Président du PRD, ont fait comme proposition à leur interlocuteur par rapport à cette exigence de la règle, en disant : << qu’elle soit appliquée lorsque 04 listes au moins ont atteint ce pourcentage. Lorsque le pourcentage de 10% est atteint par moins de 4 listes, le PRD propose que la liste classée aussitôt après celles qui ont atteint les 10%, soit éligible, quel que soit son pourcentage >>, comme pour réaménager la règle. Par cette proposition, ce parti veut, non pas une disparition de la règle à travers une abrogation, mais, souhaite plutôt que tout en existant et restant applicable, elle puisse subir une toute petite chirurgie, pour atténuer un temps soit peu, son effet dévastateur. << Cette atténuation de la règle permettra d’éviter que l’Assemblée Nationale ne soit constituée que par les députés des deux blocs acquis au Gouvernement : la présence d’un courant minoritaire à l’Assemblée Nationale est un facteur d’apaisement de la vie politique >>, a enfin, justifié le PRD.

Aristocrate Goussikindé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité